Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Perquisition d'un monastère orthodoxe à Kyiv soupçonné de liens avec la Russie

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Monastère Pechersk Lavra à Kiev (Ukraine) - 22.11.2022
Monastère Pechersk Lavra à Kiev (Ukraine) - 22.11.2022   -   Tous droits réservés  SERGEI CHUZAVKOV/AFP

Les lieux sacrés ne sont pas épargnés par la guerre entre la Russie et l'Ukraine. À Kyiv, le principal monastère de l'Eglise orthodoxe dans le pays a été perquisitionné par les services de sécurité ukrainiens (SBU) en raison de soupçons de liens avec Moscou.

Contrôle d'identité, fouille, ce mardi les fidèles ont dû montrer patte blanche pour aller prier. 

Le SBU "mène des opérations de contre-espionnage" sur le site de la laure des Grottes de Kyiv "pour contrer les activités subversives des services spéciaux russes en Ukraine", a-t-il indiqué sur Telegram. Il ajoute, "ces mesures sont réalisées pour empêcher l'utilisation (du monastère) comme centre du 'monde russe'". 

Situé au sud du centre-ville de la capitale ukrainienne, l'édifice religieux est aussi le lieu de résidence du primat, "l'évêque en chef" de l'Eglise orthodoxe ukrainienne. Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1990.

"Acte d'intimidation"

Le service de presse du Patriarcat de Moscou dénonce un "acte d'intimidation" envers les croyants. "La partie ukrainienne est en guerre depuis longtemps avec l'Église orthodoxe", a réagi de son côté Dmitri Peskov, le porte-parole de la présidence russe. Il évoque "un maillon de la chaîne de l'action militaire menée par Kiev contre l'orthodoxie russe". 

Des opérations similaires ont aussi eu lieu dans deux autres monastères et un diocèse situé dans le nord-ouest pays.