Madrid relève son niveau de sécurité après des lettres piégées liées à la guerre en Ukraine

L'aéroport de Torrejon
L'aéroport de Torrejon Tous droits réservés Daniel Ochoa de Olza/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La première lettre piégée visait l'ambassadeur d'Ukraine. Elle a légèrement blessé ce mercredi le chargé de sécurité de l'ambassade à Madrid. D'autres ont suivi, comme dans une entreprise d'armement de Saragosse, ou une base militaire.

PUBLICITÉ

Madrid relève le niveau de sécurité autour des représentations diplomatiques en Espagne, après une série de lettres piégées. La première visait l'ambassadeur d'Ukraine. Elle a légèrement blessé ce mercredi le chargé de sécurité de l'ambassade à Madrid. D'autres courriers ont suivi, comme dans une entreprise d'armement de Saragosse. Instalaza fabrique notamment des lance-grenades envoyés à l'Ukraine par le gouvernement espagnol peu après le début de l'invasion russe en février.

 Ce jeudi, une lettre a été interceptée dans une base militaire. Le site de Torrejon est utilisé pour les déplacements en avions officiels des membres du gouvernement espagnol. C'est aussi de là qu'ont été envoyées les armes à l'Ukraine.

 Les "premiers indices" laissent penser que ces courriers ont été envoyés depuis l'Espagne. L'Ukraine accuse la Russie de terrorisme. Dans un tweet publié jeudi, l'ambassade de Russie en Espagne a condamné l'envoi de ces lettres piégées.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : la situation au 1er décembre, cartes à l'appui

Le parlement espagnol va examiner un projet de loi pour régulariser des sans-papiers

69 ressortissants boliviens interdits de débarquer d'un navire de croisière