EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : Joe Biden réaffirme à Volodymyr Zelensky son soutien à Kyiv

Le président américain Joe Biden , 8 décembre 2022,
Le président américain Joe Biden , 8 décembre 2022, Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les armes fournies par l'Occident, notamment par les Etats-Unis, ont joué un rôle crucial pour la défense de l'Ukraine depuis le début de l'invasion russe.

PUBLICITÉ

Le président des Etats-Unis Joe Biden a réitéré, lors d'un entretien téléphonique dimanche avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, son soutien à l'Ukraine, selon la Maison Blanche.

M. Biden a souligné, auprès de M. Zelensky, "le soutien continu des Etats-Unis à la défense de l'Ukraine alors que la Russie poursuit ses assauts contre les infrastructures critiques" du pays, selon un communiqué de la Maison Blanche.

Les armes fournies par l'Occident, notamment par les Etats-Unis, ont joué un rôle crucial pour la défense de l'Ukraine depuis le début de l'invasion russe.

Cet appel intervient alors que les forces russes visent les infrastructures des services publics de base, provoquant, entre autres, des coupures d'électricité affectant des millions de personnes en plein hiver.

Le communiqué de la Maison Blanche souligne l'aide américaine promise à l'Ukraine : 53 millions de dollars pour l'infrastructure énergétique annoncés en novembre et une enveloppe de 275 millions de dollars en munitions et équipements annoncée, elle, en décembre.

Dans un tweet, M. Zelensky a dit avoir remercié M. Biden lors d'une "conversation fructueuse", ajoutant avoir "discuté de la poursuite de la coopération en matière de défense, et de la protection et du maintien de notre secteur énergétique".

Washington avait fait savoir début décembre que l'Occident ne pousserait pas M. Zelensky vers la table des négociations avec la Russie, estimant que le choix appartenait au président ukrainien.

Le président français Emmanuel Macron s'est également entretenu au téléphone dimanche avec son homologue ukrainien, notamment pour préparer la nouvelle conférence de soutien à l'Ukraine mardi à Paris.

Près de 500 entreprises françaises seront réunies "pour répondre aux besoins critiques de l'Ukraine, contribuer à la reconstruction du pays et investir sur le long-terme dans le potentiel de l’économie ukrainienne", a précisé l'Elysée.

Frappes ukrainiennes sur Melitopol

Les forces ukrainiennes ont attaqué samedi soir la ville de Melitopol (sud de l'Ukraine) occupée par la Russie, ont indiqué des sources officielles pro-russes et d'autres fidèles à Kiev.

Cette ville stratégique, qui comptait un peu plus de 150 000 habitants avant la guerre, est située dans la région de Zaporijjia, dont Moscou revendique l'annexion.

Les deux camps ont communiqué des informations contradictoires sur les cibles des frappes et les victimes. 

Selon Yevgeny Balitsky, chef nommé par la Russie de la région de Zaporijjia, les forces ukrainiennes ont utilisé des lance-roquettes à longue portée américains HIMARS pour frapper Melitopol vers 21h00 samedi.

L'attaque a selon lui détruit un "centre de loisirs" aux abords de la ville, tuant deux personnes et en blessant dix autres. L'endroit a été atteint au moment où des gens dînaient, a-t-il assuré. Mais des sources ukrainiennes affirment de leur côté avoir tué davantage de personnes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'aide est "un investissement" et "pas de la charité", lance Zelensky au Congrès américain

Poutine sur l'Ukraine : "Oui nous bombardons, mais qui a commencé ?"

Guerre en Ukraine : les troupes russes gagnent du terrain