EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : les bébés de la guerre

La petite Sofia est arrivée au monde la semaine dernière à Lviv, en Ukraine
La petite Sofia est arrivée au monde la semaine dernière à Lviv, en Ukraine Tous droits réservés capture d'écran euronews
Tous droits réservés capture d'écran euronews
Par euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dymitro n'a droit qu'à une seule semaine de congé pour assister à la naissance de sa fille Sofia. Étant engagé dans l'armée ukrainienne, il devra bientôt retourner au front pour faire face à l'armée russe.

PUBLICITÉ

Neuf mois après le début de l'invasion russe, les premiers "bébés de la guerre" ont commencé à naitre en Ukraine. Alors qu'ils étaient dans le ventre de leur mère, ces bébés n'ont quasiment rien connu d'autre que la guerre.

Les femmes qui sont tombées enceintes juste avant ou au début de la guerre ont vécu des grossesses très compliquées, souvent accompagnées de beaucoup de stress. Pendant ces mois de conflit, plusieurs maternités ont été bombardées en Ukraine. 

Malgré les difficultés rencontrées, la petite Sofia est arrivée au monde la semaine dernière, comme un symbole d'espoir. "Nous étions impatients d'avoir ce bébé, mais c'était effrayant. Je n'ai su que j'étais enceinte que deux mois après le début de la guerre. Je ne savais pas s'il fallait fuir le pays ou pas. Des hôpitaux avaient déjà été bombardés. C'était effrayant, mais nous sommes très heureux que tout se soit bien passé", dit sa maman Inna. 

Malgré les conseils de son mari, Inna, n'a pas voulu quitter l'Ukraine. "Si j'étais partie, comment aurait-il pu voir son bébé ? Nous avons donc décidé d'aller à Lviv, où il y avait le moins de risque de bombardement", confie la jeune maman. 

Retour au front

Aujourd'hui, la famille est heureuse que tout se soit bien passé et d'être enfin réunie . Mais le papa, Dymitro, n'a droit qu'à une seule semaine de congé pour assister à la naissance de sa fille. Etant engagé dans l'armée ukrainienne, il devra bientôt retourner au front pour faire face à l'armée russe.

"C'est très difficile de l'imaginer retourner au front pour se battre. Je pleure beaucoup. Je veux que tout cela s'arrête bientôt. Il est au front et je me réveille chaque matin en attendant son appel, pour entendre sa voix", dit Inna les larmes aux yeux.

La naissance de sa fille Sofia motive encore plus Dmytro à se battre pour la liberté de son pays, "Elle est ma motivation pour revenir en vie. J'espère que tout ira bien et qu'elle grandira avec nous."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La police britannique à la recherche d’un bébé disparu après l’arrestation d'un couple

La guerre en Ukraine, le 13 décembre 2022, cartes à l'appui

Guerre en Ukraine : la situation au 12 décembre, cartes à l'appui