EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : la situation au 12 décembre, cartes à l'appui

La guerre en cartes, par Sasha Vakulina - Lyon, le 12/12/2022
La guerre en cartes, par Sasha Vakulina - Lyon, le 12/12/2022 Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Moscou pousse pour que le Bélarus s'implique davantage dans l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Mais le président Loukachenko n'est pas enclin à aller plus loin que le soutien militaire et territorial qu'il fournit déjà.

PUBLICITÉ

Les officiels russes mènent régulièrement des opérations d'information qui pourraient suggérer que les forces terrestres conventionnelles bélarusses se joindraient à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. C’est ce que déclare l'Institut pour l'étude de la guerre dans son dernier rapport.

Malgré le soutien du régime bélarusse à l’invasion russe, la pression exercée par Moscou sur Minsk pour qu’elle s’implique davantage, limitent la volonté du Bélarus d’entrer en guerre.

Selon le think tank : Il est totalement improbable que le Belarus envahisse l'Ukraine dans un avenir proche. Une intervention bélarusse en Ukraine ne pourrait rien faire de plus qu'éloigner temporairement l’armée ukrainienne d'autres parties du théâtre des opérations.

Le Bélarus, déjà cobelligérant

Le soutien du régime bélarusse à l'invasion russe a déjà fait du Bélarus un cobelligérant dans la guerre en Ukraine. Le président Alexandre Loukachenko a offert le territoire bélarus aux forces russes pour la mise en scène initiale de l'invasion à grande échelle de l'Ukraine en février 2022.

Le territoire bélarusse a offert des lignes de communication terrestres essentielles aux forces armées russes lors de leur offensive ratée sur Kiev et de leur retrait du nord de l'Ukraine.

L’Institut pour l’étude de la guerre a précédemment évalué que le Belarus soutient matériellement les offensives russes en Ukraine et fournit aux forces de Moscou un territoire et un espace aérien sécurisés à partir desquels elles peuvent attaquer l'Ukraine avec des armes de haute précision.

Toujours selon l’Institut pour l’étude de la guerre, les efforts du Kremlin pour faire pression sur le Belarus afin qu'il soutienne son offensive en Ukraine s'inscrivent dans le cadre d'un effort à long terme visant à renforcer le contrôle du Belarus.

Au Bélarus, une armée de 45 000 soldats

Le Centre de résistance ukrainien a signalé que 12 000 membres du personnel russe étaient stationnés en Biélorussie.

L'armée bélarusse a probablement une capacité relativement limitée de formation du personnel existant et nouveau, mais elle compte environ 45 000 membres actifs.

La mise en place par Loukachenko de conditions en matière d'information limite probablement encore plus la volonté du Bélarus d'entrer en guerre. Le président bélarusse continue de poser des conditions pour résister à la pression russe d'entrer en guerre en Ukraine en affirmant que l'OTAN se prépare à attaquer la Biélorussie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : les bébés de la guerre

La Russie et la Chine mènent des exercices militaires conjoints

Bras de fer entre la Russie et l'Estonie autour de la rivière Narva