EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : "mouvements de troupes au Bélarus", quelle réponse de Kiyv ?

Yuriy Sak,  conseiller au ministère de la défense de l'Ukraine, interviewé sur Euronews, 20/12/2022
Yuriy Sak, conseiller au ministère de la défense de l'Ukraine, interviewé sur Euronews, 20/12/2022 Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Oleksandra Vakulina
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Interview avec Yuriy Sak conseiller au ministère de la défense de l'Ukraine

PUBLICITÉ

Le 20 décembre marque le 300ème jour de l'invasion de l'Ukraine par la Russie et il y a maintenant un regain d'inquiétude quant à la possibilité que la Russie prépare une nouvelle attaque en provenance du Nord, en particulier du Belarus. Pour en discuter, je suis rejoint par Yuriy Sak, conseiller du ministère ukrainien de la défense.

Quelle est votre évaluation d'une possible nouvelle attaque de la Russie, notamment depuis le Bélarus ?

"Nous avons observé des mouvements de troupes au Bélarus ces derniers temps. Il y a différents rapports concernant leurs plans pour tenter à nouveau de conquérir Kiev.

Mais dans le même temps, nous avons montré au monde entier, à maintes reprises, que nous sommes prêts à opposer une résistance à la Russie. De plus, nous sommes capables de vaincre la Russie, ce que nous avons fait d'abord à Kiev, puis à Tchernihiv, puis à Kharkiv et plus récemment à Kherson.

L'armée ukrainienne a suffisamment fortifié notre frontière avec le Belarus et c'est pourquoi notre ministère de la défense, notre état-major des forces armées ukrainiennes lance régulièrement des avertissements publics à l'armée bélarusse. Ils n'ont pas à faire cela, ils n'ont pas à écouter ces deux dictateurs fous, ils doivent rester chez eux avec leurs familles.

Parce que si - Dieu nous en préserve - ils décident de lancer une invasion, les conséquences pour eux seront catastrophiques. Car nous sommes bien préparés, nous avons suffisamment d'armes, nous avons suffisamment de réserves militaires en termes de personnel"

Sasha Vakulina, Euronews : "Au sujet des appels de l'Ukraine à ses alliés occidentaux pour qu'ils envoient des systèmes de défense aérienne plus nombreux et plus performants. Y a-t-il des progrès ? Que pouvez-vous nous dire ?"

Réponse de Yuriy Sak, conseiller du ministère ukrainien de la défense : "nous avons déjà reçu, par exemple, le système IRIS-T de l'Allemagne. Et l'Allemagne s'est déjà engagée à nous fournir d'autres systèmes de ce type.

Nous avons reçu deux systèmes NASAMS des États-Unis et nous espérons en recevoir davantage à l'avenir.

Nous avons reçu des systèmes HAWK - qui sont des systèmes de petite et moyenne portée - de nos alliés américains ainsi que de l'Espagne.

Nous améliorons et renforçons donc progressivement nos capacités de défense aérienne, mais nous sommes bien sûr confrontés à un ennemi très perfide et aucune défense aérienne au monde ne peut faire face à des centaines de missiles tirés en même temps, les systèmes de défense aérienne peuvent être débordés".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Chute d'un missile ukrainien au Bélarus, plusieurs hypothèses

Au moins 31 morts en Ukraine après des bombardements massifs russes

L'Ukraine frappe un dépôt de munitions à l'intérieur de la Russie, des évacuations en cours