Les USA toujours en alerte après le passage d'une "bombe cyclonique" ayant fait au moins 2 morts

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Ontario, Californie (USA) - 05.01.2023
Ontario, Californie (USA) - 05.01.2023   -   Tous droits réservés  Watchara Phomicinda/ 2023, The Press-Enterprise/SCNG

Plusieurs alertes aux inondations étaient encore en vigueur jeudi en Californie, après le passage d'une violente tempête qui a privé des dizaines de milliers de personnes d'électricité faisant au moins deux morts, et susceptible d'être suivie par d'autres dépressions selon les météorologistes.

Le centre et le nord de l'Etat ont été frappés par une tempête qui a généré des rafales mesurées jusqu'à 160 km/h par endroits et a engendré des pluies torrentielles. Le phénomène a provoqué de nombreuses inondations, coupé des routes et privé jusqu'à plus de 190.000 foyers d'électricité, selon le site PowerOutage.

Au moins deux personnes sont mortes, dont un enfant en bas âge qui se trouvait dans un mobil-home écrasé par un arbre.

Cette tempête a déferlé sur la Californie alors que la région souffrait encore d'une série de violentes dépressions qui l'a balayée fin décembre.

Le dernier déluge en date remontait au réveillon du nouvel an : il avait lui aussi provoqué des inondations et des coupures d'électricité et avait laissé les sols saturés d'eau. Selon le service météorologique américain (NWS), la ville de San Francisco vient de traverser ses dix jours les plus pluvieux depuis 1871, avec 25cm de précipitations.

La pluie commençait à se calmer jeudi mais les autorités continuaient d'appeler à la prudence. D'autres fronts pluvieux sont attendus dans les prochains jours et les sols détrempés sont incapables d'absorber ce surplus.

Des alertes aux inondations "restent en vigueur à la fois sur les régions centrales et la côte de Californie, jusqu'à vendredi matin", selon le NWS.

Le service prévoit un prochain épisode pluvieux sur la Californie du Nord et le sud-ouest de l'Oregon dès vendredi soir. "Des précipitations supplémentaires de l'ordre de 3 à 6 pouces (7,6 à 15,2cm) (...) pourraient exacerber le risque d'inondations à travers une région complètement saturée", avertit-il.

Plusieurs épisodes de fortes précipitations pourraient déferler jusqu'à la mi-janvier sur la Californie, selon le NWS. La pluie des deux derniers jours provenait d'une "rivière atmosphérique", une bande étroite dans l'atmosphère, semblable à un fleuve, qui transporte d'énormes quantités d'humidité depuis les tropiques.

Loin d'être exceptionnel en hiver, ce phénomène s'est accompagné d'une "bombe cyclonique", un système capable de faire chuter la pression brutalement et générer des vents violents, pour donner naissance à la tempête.

S'il est difficile d'établir un lien direct entre cette tempête et le changement climatique, les scientifiques expliquent régulièrement que le réchauffement augmente la fréquence et l'intensité des phénomènes météorologiques extrêmes.

Comme le reste de l'Ouest américain, la Californie souffre d'une sécheresse généralisée qui dure depuis plus de deux décennies. Dans de nombreuses régions frappées par de vastes incendies, les sols privés de végétation sont désormais plus vulnérables aux inondations et aux glissements de terrain.