Quarante ans après, le Vatican ouvre une enquête sur la disparition d'Emanuela Orlandi

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Pietro Orlandi, frère d'Emanuela, disparue en 1983, au Vatican, le 14 janvier 2023
Pietro Orlandi, frère d'Emanuela, disparue en 1983, au Vatican, le 14 janvier 2023   -   Tous droits réservés  Gregorio Borgia/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.

Un sit-in a été organisé samedi à deux pas du Vatican pour réclamer la vérité sur la disparition, il y a 40 ans, d'Emanuela Orlandi. L'adolescente de 15 ans, citoyenne du Vatican, s'est volatilisée le 22 juin 1983 dans le centre de Rome après un cours de musique. Le micro-État a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête.

"J'espère qu'après 40 ans ce sera la bonne fois" après les enquêtes infructueuses de la magistrature italienne, a dénoncé Lorenzo Farina, un étudiant venu participer au sit-in organisé par le frère de la victime, Pietro Orlandi.

Depuis la disparition d'Emanuela, l'affaire a donné lieu à de multiples thèses, sur fonds de théorie du complot mettant en cause les services secrets, la mafia, les Loups gris turcs, les hautes autorités vaticanes et la franc-maçonnerie.

J'ai toujours été convaincu que les trois papes (Jean Paul II, Benoît XVI et François) savent
Pietro Orlandi
Frère d'Emanuel Orlandi, disparue en 1983

"Aucun Etat, et encore moins l'Eglise, ne peut justifier la criminalité" proclamait une des banderoles de ce sit-in.

"J'ai toujours été convaincu que le Vatican sait, qu'ils sont au courant, que les trois papes (Jean Paul II, Benoît XVI et François, ndlr) savent, et qu'il pourrait y avoir des responsabilités à l'intérieur du Vatican, avec l'aide de personnes extérieures," a assuré le frère de la disparue.

La solidarité des personnes présentes "c'est la force qui m'a poussé à aller de l'avant toutes ces années", a-t-il ajouté. 

"Peut-être qu'ils (le Vatican, ndlr) ont compris que le moment est arrivé de mettre un point. Je souhaite que ce soit un point final. C'est la première fois qu'ils ouvrent une enquête sur l'enlèvement d'Emanuela, une citoyenne du Vatican", a précisé Pietro Orlandi à la presse.

Une série Netflix

Cette disparition a fait l'objet d'une série en 2022 sur Netflix dans laquelle le frère d'Emanuela affirme que le pape François lui aurait dit: "Elle est au ciel", laissant entendre – selon la famille – que le Vatican sait ce qu'est devenue la jeune fille.

Le documentaire, dans lequel des témoignages confirment la thèse de l'enlèvement, donne aussi la parole à une amie de l'adolescente affirmant qu'Emanuela lui aurait confié avoir été "importunée" par les avances sexuelles d'un proche du pape Jean Paul II dans les jardins du Vatican, quelques jours avant sa disparition.

Les enquêtes menées par la justice italienne depuis 1983 n'ont pas permis d'établir les faits.