Le pape vante le "don" du "célibat" : colloque au Vatican sur le rôle des prêtres

Le pape vante le "don" du "célibat" : colloque au Vatican sur le rôle des prêtres
Tous droits réservés Gregorio Borgia/The Associated Press
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le rôle des prêtres en question au Vatican où le pape François vante le "don" du "célibat" alors qu'un influent cardial dénonce les "comportements criminels trop longtemps dissimulés".

PUBLICITÉ

Le rôle des prêtres est en question au Vatican. L'influent cardinal Marc Ouellet a dénoncé jeudi les "comportements trop longtemps dissimulés pour protéger l'institution." Le cardinal canadien s'exprimait en ouverture d'un colloque de trois jours sur le sacerdoce.

Dans le contexte du "drame des abus sexuels commis par des clercs", "nous sommes tous déchirés et humiliés par ces questions cruciales qui chaque jour nous interrogent en tant que membres de l'Eglise", a-t-il déclaré depuis la salle Paul VI, devant de nombreux responsables religieux et laïques.

"C'est une occasion propice pour exprimer notre sincère regret et demander à nouveau pardon aux victimes qui ont vu leur vie détruite par des comportements criminels trop longtemps dissimulés et traités avec légèreté afin de protéger l'institution et les coupables plutôt que les victimes", a ajouté Mgr Ouellet, qui est également préfet de la Congrégation pour les évêques, l'une des fonctions les plus importantes de la Curie romaine (le gouvernement du Vatican).

Le "don" du célibat

De son côté, le pape François n'a pas évoqué le sujet dans son discours, qui s'est concentré sur quatre "piliers" tirés de son expérience personnelle.

Pourfendant à nouveau le "cléricalisme", il a insisté sur le "don" du "célibat" des prêtres, qui "pour être vécu comme sanctification, nécessite des relations saines". "Sans amis et sans prière, le célibat peut devenir un poids insupportable et un contre-témoignage à la beauté même du sacerdoce", a-t-il déclaré.

"La déformation de la vocation se produit chaque fois que nous oublions que la vie sacerdotale est due aux autres, au Seigneur et aux personnes qu'il nous a confiées. Cet oubli est à l'origine du cléricalisme – dont le cardinal Ouellet a parlé – et de ses conséquences. Le cléricalisme est une perversion", a ajouté le Pape François.

Mardi, des associations italiennes de victimes ont lancé une campagne pour réclamer une enquête indépendante sur les agression sexuelle dans l'Eglise.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quarante ans après, le Vatican ouvre une enquête sur la disparition d'Emanuela Orlandi

Au Vatican, le pape François créé 21 cardinaux de tous horizons pour préparer l'avenir

Les migrants "n'envahissent pas", le Pape François met Emmanuel Macron face à ses responsabilités