Californie : le suspect de la fusillade de Monterey Park retrouvé mort

Une femme dépose des fleurs près du lieu de la fusillade, à Monterey Park.
Une femme dépose des fleurs près du lieu de la fusillade, à Monterey Park. Tous droits réservés Jae C. Hong/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le suspect de la tuerie qui a fait 10 morts samedi soir dans un dancing californien a été retrouvé mort après s'être suicidé dans une camionnette blanche au terme d'une course-poursuite avec la police, a annoncé dimanche le shérif local.

"Le suspect s'est blessé par balle et a été déclaré mort sur place", a déclaré le shérif Robert Luna en conférence de presse dimanche. Selon ses explications, le suspect se serait vraisemblablement suicidé avec une arme  à feu, à l'intérieur de sa camionnette blanche, qui était activement recherchée depuis la tuerie de samedi soir.

PUBLICITÉ

Le tireur présumé, d'origine asiatique et âgé de 72 ans, a été identifié comme étant Huu Can Tran. Il était le seul suspect pour cette fusillade, a précisé M. Luna, ajoutant que le motif de cette attaque survenue à Monterey Park, le jour du Nouvel An lunaire, n'était pas encore connu et qu'une enquête était en cours.

La traque de l'assaillant présumé, couverte en direct par plusieurs médias, s'était terminée à un peu plus de 40 km de la ville où le drame a eu lieu, les forces de l'ordre encerclant le véhicule du suspect. Des policiers s'étaient ensuite approchés avec de grandes précautions et y ont pénétré. Sur des images de l'AFP, on voit un corps sans vie à l'avant.

Dans la foulée des dernières annonces de la police, le président des Etats-Unis Joe Biden a ordonné la mise en berne des drapeaux ornant les bâtiments publics.

Choqués et incrédules

Répondant à des premiers appels d'urgence samedi à 22h20, les policiers avaient trouvé dans le dancing 10 personnes décédées, cinq femmes et cinq hommes. Au moins 10 autres personnes blessées ont ensuite été hospitalisées dans un état "stable à critique".

Selon des images de vidéosurveillance, le tireur était un homme d'origine asiatique coiffé d'un bonnet et chaussé de lunettes.

Dimanche, devant le cordon de police à Monterey Park, de nombreux habitants filmaient les lieux avec leurs smartphones, pendant que les commerçants démontaient le marché du Nouvel An chinois après l'annulation des festivités.

Choqués et incrédules, beaucoup avaient toujours du mal à croire qu'un tel massacre ait pu avoir lieu dans cette banlieue à majorité asiatique, réputée pour sa tranquillité.

Une tentative de fusillade à Alhambra

Maillot des Lakers sur le dos, David Kwan avait appris la nouvelle le matin. "C'est triste", soupirait cet agent de sécurité d'origine malaisienne, encore stupéfait. "Je suis souvent confronté à la violence mais ailleurs à Los Angeles. C'est la première fois que je la vois dans ma propre communauté."

Les enquêteurs vérifiaient également des informations sur un lien éventuel avec une tentative de fusillade le même soir dans un autre dancing dans la ville voisine d'Alhambra. "Un suspect d'origine asiatique est entré dans le dancing avec une arme qui lui a été arrachée des mains avant qu'il ne prenne la fuite", avait d'abord déclaré le shérif Robert Luna.

L'arme retrouvée n'est pas un fusil d'assaut, a-t-il précisé dimanche mais "un pistolet d'assaut semi-automatique à chargeur (...) auquel était fixé un chargeur longue durée de grande capacité".

Le fléau des armes à feu

Samedi soir, des dizaines de milliers de personnes venaient de se rassembler près du lieu de la fusillade à Monterey Park pour les festivités du Nouvel An lunaire.

PUBLICITÉ

Les Etats-Unis paient un très lourd tribut à la dissémination des armes à feu sur leur territoire et à la facilité avec laquelle les Américains y ont accès. Ce même samedi soir, 12 personnes ont été blessées par balles dans une discothèque de Baton Rouge, la capitale de la Louisiane, une nouvelle illustration qu'aucun lieu de la vie quotidienne américaine ne semble à l'abri. 

Environ 49.000 personnes sont mortes par balle en 2021 aux Etats-Unis, contre 45.000 en 2020, qui était déjà une année record. Cela représente plus de 130 décès par jour, dont plus de la moitié sont des suicides.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les ossements de l'acteur britannique Julian Sands découverts cinq mois après sa disparition

Etats-Unis : fusillade mortelle sur un campus dans le Michigan, le suspect s'est suicidé

Opération séduction de Volodymyr Zelensky au Capitole