Pérou : les manifestations antigouvernementales se poursuivent

Des habitants manifestent contre le gouvernement de la présidente Dina Boluarte et demandent sa démission.
Des habitants manifestent contre le gouvernement de la présidente Dina Boluarte et demandent sa démission. Tous droits réservés JUAN CARLOS CISNEROS/AFP or licensors
Tous droits réservés JUAN CARLOS CISNEROS/AFP or licensors
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les manifestants réclament la démission de la présidente. De son côté, Dina Boluarte refuse toujours de quitter son poste, et appelle au dialogue.

PUBLICITÉ

Les manifestations antigouvernementales se poursuivent au Pérou. Les revendications : la démission de la présidente Dina Boluarte, des élections immédiates et la dissolution du Congrès.

Cette colère fait suite à l’arrestation de l’ancien président Pedro Castillo le mois dernier et l’arrivée au pouvoir par la force de Boluarte.

La crise politique que connaît le Pérou pourrait transiter par la voie de la violence, de la mort et de la destruction, ou bien elle peut être résolue dans la paix, le dialogue et la démocratie, de la manière que notre pays a toujours privilégié.
Dina Boluarte
Présidente du Pérou

Les manifestations de ce mercredi ont été pacifiques, pour la plupart.

Mais depuis le 7 décembre et le début du mouvement de protestation, une cinquantaine de personnes ont été tuées.

"Voilà ce que nous demandons, la justice pour tous les frères qui ont perdu la vie et nous demandons aussi qu'il n'y ait plus de massacres dans la ville de Juliaca, dans le département de Puno, nous luttons." affirme Juana Quispe, manifestante de Puno. Une autre manifestante, Betty Torres, abonde :

"Le peuple a raison. Le Pérou doit se lever et soutenir les frères qui viennent des provinces parce que le gouvernement maltraite M. Pedro Castillo, ils l'ont emprisonné."

De nombreux manifestants sont des partisans de Castillo. De son côté, la président refuse de démissionner. Elle demande une trêve nationale, pour tenter de rétablir le dialogue.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Manifestations au Pérou : des centaines de touristes bloqués dans la région du Machu Picchu

Pérou : fermeture du Machu Picchu en raison des troubles sociaux

Pérou : poursuite des manifestations anti-gouvernementales, au moins deux morts