Guerre Russie-Ukraine : les deux pays font état de victimes civiles

Ruine à Donetsk, Ukraine
Ruine à Donetsk, Ukraine Tous droits réservés Daniel Cole/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Trois personnes ont été tuées et au moins quatorze blessées samedi dans une frappe russe sur Konstantynivka, dans l'Est de l'Ukraine. Moscou accuse pour sa part Kyiv d'avoir ciblé un hôpital.

PUBLICITÉ

La guerre se poursuit en Ukraine avec de nouveaux bombardements russes qui ont fait au moins dix victimes ce samedi d'après la présidence ukrainienne. Moscou a de son côté accusé Kyiv d'avoir ciblé un hôpital dans la région de Louhansk.

A Konstantynivka , dans l'Est du pays, trois personnes ont été tuées après des bombardements russes sur un quartier résidentiel, a indiqué le gouverneur régional de Donetsk, Pavlo Kyrylenko.

"À ce jour, 17 noms figurent sur la liste des victimes. 14 sont blessés. Trois personnes ont été tuées", a précisé Volodymyr Zelensky samedi soir, dans son traditionnel message à la nation.

"Des missiles adéquats"

Les Russes ont "endommagé quatre immeubles à étages, un hôtel, des garages et des voitures de civiles" a précisé Pavlo Kyrylenko, les villes et villages à portée de l'artillerie russe ayant subi le plus de dégâts. Selon le ministère ukrainien de la défense, les frappes sur Konstantynivka ont été menées avec des lance-roquettes multiples.

"Malheureusement, de tels bombardements se produisent tous les jours sur nos territoires, que l'armée russe atteint avec de tels missiles. Donbass, région de Kharkiv, sud du pays ... Il serait possible d'arrêter cette terreur russe si nous pouvions fournir à nos militaires des missiles adéquats. Pour que les terroristes n'aient pas un sentiment d'impunité", a abondé Volodymyr Zelensky.

L'armée ukrainienne a affirme de son côté avoir tué 109 soldats russes et en avoir blessé 188 en une journée, lors de combats qui seraient survenus jeudi autour de Vouhledar, à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Donetsk d'après Serhii Cherevatyi, porte-parole du commandement opérationnel de l'Est des forces armées ukrainiennes.

Moscou accuse Kyiv d'avoir tué 14 personnes en frappant un hôpital

"Des combats acharnés sont en cours. L'ennemi tente effectivement d'obtenir un succès intermédiaire à cet endroit, mais grâce aux efforts de nos défenseurs, ils n'y parviennent pas" a-t-il déclaré.

La Russie a pour sa part accusé ce samedi l'armée ukrainienne d'avoir fait 14 morts et 24 blessés, en frappant un hôpital dans la région de Lougansk, dans l'Est séparatiste de l'Ukraine.

Samedi matin, "les forces armées ukrainiennes ont frappé à dessein le bâtiment de l'hôpital local avec des lance-roquettes Himars" dans la localité de Novoaïdar, dans la région de Lougansk, a affirmé l'armée russe dans un communiqué. La frappe "a fait 14 morts et 24 blessés parmi les patients et le personnel médical", a-t-elle indiqué.

Près d'un an après son invasion de l'Ukraine, Moscou cherche à prendre le contrôle de toute la région de Donetsk, qu'elle a déjà déclarée partie intégrante de la Russie.

Kiev a affirmé cette semaine que les troupes russes avaient intensifié leurs attaques dans l'est, notamment sur les villes de Vougledar et Bakhmout.

Volodymyr Zelensky a déclaré vendredi que la situation sur le front était extrêmement difficile, notamment dans la région de Donetsk.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Aux commémorations de la bataille de Stalingrad, Poutine déroule sa propagande anti-ukrainienne

Ukraine : plus de 7 000 civils tués depuis le début de l'invasion russe

Ukraine : des bombardements russes font au moins trois morts à Kherson ce dimanche