EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Torture : l'Ukraine enquête sur plus de 300 cas à Kherson

Graffiti sur le mur d'une cellule de torture, à Kherson, en Ukraine
Graffiti sur le mur d'une cellule de torture, à Kherson, en Ukraine Tous droits réservés Evgeniy Maloletka/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Evgeniy Maloletka/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Par euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans les sous-sols de la ville, de nombreuses preuves attestent des pratiques des troupes russes.

PUBLICITÉ

 Depuis que les Russes ont fui Kherson, leurs bombes ont défiguré le visage de la ville ukrainienne. Elle était la seule capitale provinciale occupée au début de la guerre.

Pendant 8 mois, ses habitants ont vécu sous le joug des envahisseurs. Dans les entrailles de la ville, tout un réseau de salles de torture a été découvert. Les autorités ukrainiennes enquêtent sur des centaines de cas.

 Andriy Kovanniy est responsable des relations publiques de la Garde nationale d'Ukraine : "Nous avons plus de 300 cas de personnes qui ont été détenues et torturées ici, l'enquête est toujours en cours et le nombre augmente chaque jour", dit-il.

Dans les cellules de torture, de nombreuses preuves attestent des pratiques de l'armée russe. "Il y a suffisamment d'informations qui prouvent que des gens étaient gardés ici. Ils utilisaient l'électricité, les masques à gaz pour bloquer l'air... Ils les privaient de nourriture et de sommeil. Les gens étaient violemment battus", précise Andriy.

Effets personnels, restes de nourriture ou divers documents... le sol de ces caves est le témoin muet des scènes d'horreur. L'hymne russe griffonné sur le mur vient appuyer une plainte récurrente : les détenus ont été contraints de l'apprendre par cœur.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : Kyiv attend les nouvelles livraisons d'armes promises par les Occidentaux

Derniers préparatifs avant le sommet U.E.-Ukraine à Kyiv

Washington accuse la Russie d'utiliser des armes chimiques en Ukraine