EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

L'aide internationale commence à se déployer en Turquie

Une équipe cynophile envoyée en soutien en Turquie depuis la Corée du Sud, 07/02/2023
Une équipe cynophile envoyée en soutien en Turquie depuis la Corée du Sud, 07/02/2023 Tous droits réservés Ahn Young-joon/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Ahn Young-joon/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon le président turc, 45 pays ont proposé leur aide, celle-ci s'adressant principalement à son pays.

PUBLICITÉ

L'aide internationale d'urgence pour la Turquie et la Syrie commence déjà à arriver en provenance du monde entier. Des vivres mais aussi du matériel et des équipes pour participer aux opérations de sauvetage ont été dépêchés par une quarantaine de pays. Même l'Ukraine a annoncé le déploiement de 87 sauveteurs.

L'acheminement de cette aide reste néanmoins compliqué selon les zones. C'est particulièrement le cas pour le nord-ouest de la Syrie. L'inquiétude est vive pour l'accès à la province d'Idleb, un des derniers grands bastions rebelles.

Casse-tête de l'aide à la Syrie

La cheffe de la diplomatie allemande Annalena Baerbock a souligné la nécessité de faire pression sur le régime syrien pour ouvrir tous les points de passage. "L'impératif absolu aujourd'hui est que l'aide humanitaire arrive là où elle est nécessaire. Et c'est bien sûr particulièrement le cas dans le nord-ouest de la Syrie. C'est pourquoi tous les acteurs internationaux, y compris la Russie, doivent user de leur influence sur le régime syrien pour que l'aide humanitaire destinée aux victimes puisse également arriver sur place et qu'aucun obstacle supplémentaire ne soit érigé, car chaque minute, chaque heure compte ici pour que d'autres victimes puissent être secourues ou sauvées", a t-elle dit.

19 Etats membres de l'UE

Par le biais du mécanisme européen de protection civile, l'UE a "mobilisé plus de 30 équipes de recherche et de sauvetage et des équipes médicales, collectivement, de 21 pays européens", a dit un porte-parole de la Commission européenne, Balazs Ujvari.

"Cela inclut 19 Etats membres de l'UE, le Monténégro et l'Albanie. En termes de personnel, cela représente donc plus de 1 200 secouristes et plus de 70 chiens de détection. Onze équipes sont déjà sur le terrain et les autres arrivent progressivement aussi", a-t-il précisé.

La Grèce et la Suède, qui entretiennent des relations orageuses avec Ankara, ont annoncé leur soutien. La Suède va fournir 2,6 millions d'euros à la Turquie et à la Syrie qui s'ajoutent aux 616 000 euros promis la veille.

L'Allemagne a fait état mardi du départ dans l'après-midi pour Adana, en Turquie, d'une équipe de recherche et de sauvetage composée de 50 sauveteurs et de matériel. Pour la France, 139 secouristes de la Sécurité civile doivent se rendre en Turquie

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Séisme : des enfants piégés pendant des heures sous les gravats, secourus en Turquie

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux