Attentat à la voiture bélier à Jérusalem-Est : deux morts, dont un enfant

L'arrêt de bus après la collision avec la voiture bélier.
L'arrêt de bus après la collision avec la voiture bélier. Tous droits réservés Mahmoud Illean/ AP
Tous droits réservés Mahmoud Illean/ AP
Par Euronews avec Afp, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une voiture a percuté volontairement un arrêt de bus dans Jérusalem-Est, tuant deux personnes, dont un enfant. Cinq piétons ont été blessés, dont deux sont dans un état critique.

PUBLICITÉ

Deux personnes, dont un enfant de huit ans ont été tués dans un attentat à la voiture bélier à Jérusalem-Est. Le conducteur a percuté un groupe de piétons rassemblés à un arrêt de bus, avant d'être abattu par un inspecteur en civil. Cinq personnes ont été blessés, dont dans dans un état critique d'après des responsables médicaux.

Le drame s'est produit aux alentours de 13h30, heure locale, dans le quartier de Ramot, dans le nord de Jérusalem-Est. Un quartier annexé par Israël depuis 1967. Le terroriste présumé conduisait une mazda bleue.

"C'était une scène choquante ", a témoigné l'ambulancier Lishai Shemesh sur la route au moment de l'attaque. "J'étais dans la voiture avec ma femme et mes enfants et j'ai vu une voiture foncer sur l'arrêt de bus et écraser les personnes qui attendaient là".

"J’ai vu les gens projetés par terre [par la voiture], comment [le conducteur, NDLR] a été tué et comment sa tête est retombée sur le volant", a déclaré à l'AFP Shimon, 18 ans, habitant de Ramot, quartier peuplé en partie par des juifs ultra-orthodoxes.

Sur place, de nombreuses sauveteurs s'activaient. Un hélicoptère et un drone survolaient la scène. 

Le président israélien (un rôle largement symbolique) Isaac Herzog s'est ému de l'attaque

"Juste avant Shabbat, nos cœurs sont meurtris par la terrible nouvelle d'un terroriste méprisable qui a tué un petit garçon et un jeune homme dans une attaque à la voiture piégée. Avec le peuple d'Israël, je suis en deuil et prie pour le rétablissement des blessés".

150 Palestiniens ont été tués en 2022

En 2022 près de 150 Palestinien ont été tués en Cisjordanie, faisant d'elle l'année la plus meurtrière depuis 2004 d'après l'ONG israélienne B'Tselem. 30 Personnes ont été tuées dans des attaques palestiniennes visant des Israéliens.

L'accélération de la violence semble se poursuivre en 2023. Depuis janvier, 43 Palestiniens ont été tués, dont 10 dans une fusillade liée à un raid de l'armée israélienne à Jenin, en Cisjordanie.

Cela fait craindre un nouvel engrenage de violences. Des nombreuses organisations internationales ont appelé à l'apaisement des tensions.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un dimanche de Pâques sous haute surveillance à Jérusalem

Israël affirme avoir intercepté 99 % des drones et missiles lancés par l'Iran

Aide humanitaire : selon l'ONU, Gaza est en pénurie extrême de nourriture et d'eau