PUBLICITÉ

Tsahal promet de "riposter" à l'attaque iranienne

AP
AP Tous droits réservés Captura de pantalla de vídeo de AP
Tous droits réservés Captura de pantalla de vídeo de AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le chef d'état-major de l'armée israélienne assure que "l'Iran fera face aux conséquences de ses actes."

PUBLICITÉ

Tsahal va "riposter" à l'attaque iranienne : c'est la promesse du chef d'état-major de l'armée israélienne.

Le Général Hervi Halevi s'est exprimé sur la base de Nevatim, qui a essuyé ce dimanche une frappe iranienne.

Herzi Halevi, chef d'état-major de Tsahal : "L'Iran devra faire face aux conséquences de ses actes. Nous choisirons notre réponse en conséquence. L'armée israélienne reste prête à contrer toute menace."

Ce dimanche, les alliés d'Israël ont fait front pour repousser l'attaque de l'Iran.

Un système américain de défense anti-aérien Patriot, basé en Irak, a notamment abattu au moins un missile balistique iranien.

À l'occasion de la visite du Premier ministre irakien à la Maison Blanche, le président Joe Biden a dit ne pas vouloir "une guerre étendue avec l'Iran".

Le président américain a également réitéré le soutien de son pays à l'Etat hébreu.

Joe Biden, président américain : "Les États-Unis sont attachés à la sécurité d'Israël. Nous sommes déterminés à obtenir un cessez-le-feu qui ramènera les otages chez eux et qui empêchera le conflit de s'étendre au-delà de ce qu'il a déjà fait".

Tsahal diffuse des images des bombardements iraniens sur la base de Nevatim.

Le Royaume-Uni confirme avoir abattu plusieurs drones iraniens et appelle à la désescalade.

Rishi Sunak, Premier ministre britannique : "Il est significatif que d'autres partenaires régionaux aient contribué à empêcher une attaque bien plus grave au cours du week-end. Cela nous rappelle à quel point les tentatives de normalisation des relations entre Israël et ses voisins sont importantes, et cela représente un espoir précieux pour la région".

En Iran, les tenants de la ligne dure se sont rassemblés ce lundi dans le centre de Téhéran pour exprimer leur soutien à l'attaque de dimanche contre Israël.

Plusieurs centaines de manifestants ont crié leur soutien au régime et appelé à la "mort d'Israël".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les conflits internationaux dominent le sommet de l’UE

MAJ: Israël annule la décision de confisquer le matériel de diffusion d'AP

M. Netanyahu qualifie l'annonce d'un mandat d'arrêt de la CPI de "nouvel antisémitisme".