Séisme en Turquie : reportage avec des secouristes belges dans un hôpital de campagne

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP, VRT
Dans l'hôpital de campagne dressé à Kirikhan par les secouristes belges de B-Fast - Capture d'écran d'une vidéo VRT
Dans l'hôpital de campagne dressé à Kirikhan par les secouristes belges de B-Fast - Capture d'écran d'une vidéo VRT   -  Tous droits réservés  VRT

Cet hôpital de campagne a été installé juste à côté de l'hôpital de Kirikhan, dans le sud de la Turquie, dans une des régions la plus touchée par le tremblement de terre.

Il a été mis sur pied par une équipe de secouristes belges de l' organisation B-Fast (Belgian First Aid & Support Team).

Le personnel médical peut traiter plus de 100 patients par jour.

Ben est infirmier-urgentiste au sein de B-Fast. "Aujourd'hui, dit-il, on a accueilli des gens qui arrivaient__de villages reculés, souffrant de__fractures . Et ils ont dû trouver un moyen de transport. Là, ils dorment dans une simple voiture."

L'établissement, installé en quelques jours, abrite un bloc opératoire, une maternité, un service de radiologie et un laboratoire.

Une attention particulière est apportée aux soins des enfants.

Els Duval est là en tant que pédiatre. "_Ce matin, nous avons vu beaucoup d'enfants qui ont trouvé refuge dans des camps pour sinistrés. Ce que ces enfants ont vécu est très éprouvant. _Alors, on essaie d'apporter un peu de gaieté dans cet environnement."

Un des défis, c'est la logistique. Il a notamment fallu mettre en place une station d'épuration, comme l'explique Bastiaan Ruys, responsable logistique de B-Fast.

"_La purification de l'eau est nécessaire ici, car on est dans une zone sismique._De nombreuses canalisations sont endommagées. Or il faut qu'on puisse garantir la pureté de l'eau du réseau."

L'équipe belge a prévu de rester déployée au moins deux semaines.

Et pendant que l'hôpital de campagne offre des soins aux blessés, l'hôpital de la ville, lui, sert à entreposer les corps des victimes.