PUBLICITÉ

La Belgique se mobilise pour aider les victimes du tremblement de terre en Turquie et en Syrie

L'aide humanitaire se mobilise pour aider les victimes en Turquie et en Syrie
L'aide humanitaire se mobilise pour aider les victimes en Turquie et en Syrie Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

D’une part, les citoyens se mobilisent pour collecter des vêtements et des produits de première nécessité. De l’autre, le gouvernement envoie une équipe d’aide d’urgence.

PUBLICITÉ

L'aide aux personnes touchées par le tremblement de terre en Turquie et en Syrie afflue des quatre coins du monde. En Belgique la société civile s’organise rapidement pour fournir des vêtements et des produits de première nécessité.

Dans la commune bruxelloise de Saint-Josse-ten-Node, de nombreux habitants sont d'origine turque et les dons arrivent spontanément.

"Ce dont nous avons surtout besoin, ce sont des vêtements, car il fait très froid en Turquie et en Syrie. Nous aidons nos pays (…). Je suis turque d’origine, je n'ai pas de famille là-bas, mais je ne pouvais pas dormir, j'ai beaucoup pleuré", explique Elif Karakeya, bénévole.

Mais l'aide n’est pas uniquement citoyenne. Le pays a envoyé une équipe d'intervention B-FAST. Le groupe est composé de huit personnes, dont des médecins, des logisticiens et des diplomates, qui se sont rendus dans le sud de la Turquie dans le but de sonder le terrain pour mettre en place un hôpital de campagne.

L'infrastructure temporaire sera en mesure de fournir des soins à une centaine de personnes par jour et permettra à 20 patients supplémentaires de passer la nuit en observation. L'hôpital devrait rester en place pendant plusieurs semaines.

"Au total, environ 80 personnes travailleront dans cet hôpital, des médecins, des infirmières, mais aussi des logisticiens. Il est prévu d'aider les gens dans la salle d'urgence, le triage, la salle d'opération, le post-opératoire, les unités mère-enfant et le service des patients hospitalisés pour les hommes, les femmes, etc", explique Gerlant van Berlaer, le médecin qui dirige l'opération.

Le reste de l'équipe devrait partir de Belgique une fois le travail de reconnaissance terminé.

Regardez la vidéo dans le lecteur ci-dessus pour en savoir plus.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'ex-roi belge Albert II hospitalisé après un malaise

L’adhésion de la Moldavie à l’UE, "le plan stratégique le plus important" depuis son indépendance

L'UE est confrontée à un choix "difficile" entre le soutien à l'État de droit et le soutien à Israël (Borrell)