L'exil en Géorgie : le choix de nombreux Russes qui refusent la guerre en Ukraine

Environ 1,5 million de Russes ont traversé la frontière russo-géorgienne depuis le début de la guerre.
Environ 1,5 million de Russes ont traversé la frontière russo-géorgienne depuis le début de la guerre. Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par Giorgi Bolkvadze
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Depuis la mobilisation, environ 1,5 million de Russes ont traversé la frontière russo-géorgienne pour ne pas aller sur le front en Ukraine. Mais leur arrivée massive pose certains problèmes en Géorgie.

PUBLICITÉ

"Emigration for Action" est une organisation civile russe qui a été créée en Géorgie après l'invasion de l'Ukraine par les troupes russes. 

Cette structure créée par des Russes, qui s'opposent activement à la guerre en Ukraine, aide les jeunes Russes qui ont fui la mobilisation à trouver un logement et à s'adapter à leur nouvel environnement. Elle propose également des cours de langue pour faciliter leur intégration au pays.

"Nous sommes ici à cause de la guerre que la Russie a déclenchée, nous ne voulons pas vivre dans un pays qui attaque les autres et commet des actes fascistes."
Maxim Ivantsov
Fondateur de Emigration for Action

"Je participe moi aussi aux cours de langue. C'est un programme très apprécié, il y a beaucoup de demandes", dit Maxim Ivantsov, fondateur de Emigration for Action. 

"Nous sommes ici à cause de la guerre que la Russie a déclenchée, nous ne voulons pas vivre dans un pays, qui attaque les autres et commet des actes fascistes", explique-t-il. 

"Je suis tombé amoureux de Tbilissi"

Un an après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, dans les rues de Tbilissi, il est possible de voir de nombreux cafés, centres de divertissement et autres établissements fondés par des Russes.

Ici, vous pourrez également trouver des librairies russes comme "Itaka Books".

"Je suis venu ici en 2017 pour la première fois, et après une heure de marche dans Tbilissi, je suis tombé amoureux de cette ville. Je veux vivre ici, je ne veux plus retourner en Russie", raconte Stas Gaivaronsky, le propriétaire de Itaka Books

Pourquoi les Russes créent-ils des entreprises en Géorgie ?

Selon l'ONG Transparency International, depuis le début de la guerre, plus de 15 000 nouvelles entreprises ont été créées en Géorgie par les Russes. D'après des experts, la plupart des Russes qui sont arrivés ici, voudraient rester en Géorgie.

"Des centaines d'entreprises sont enregistrées à une seule adresse. Il y a même des villages où il y a jusqu'à trois ou quatre cents entreprises enregistrées en quelques mois", dit Beso Namchavadze, analyste en chef chez Transparency International. 

"Cela ressemble à une fraude, ils ont besoin de ces adresses pour des obligations légales. Ils veulent rester ici, certains veulent travailler ou créer des entreprises, mais quoi qu'il en soit, ils s'enregistrent en tant qu'entrepreneurs, cela leur facilite l'obtention de visa", raconte l'expert géorgien. 

L'arrivée massive des Russes inquiète les Géorgiens

Selon les chiffres officiels, environ 1,5 million de Russes ont traversé la frontière russo-géorgienne depuis le début de la guerre. Le nombre de personnes qui sont restées n'est pas connu, mais leur présence se fait remarquer dans les rues de la capitale.

Cet afflux inquiète de nombreuses personnes en Géorgie. Selon un récent sondage, environ 70 % des Géorgiens pensent que l'arrivée massive de Russes aura un impact négatif sur le pays. Ils disent également être favorables à l'imposition d’un visa à leur voisin du nord.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Liberté de la presse en Géorgie : les manifestations se poursuivent contre une loi controversée

"L'année la plus difficile de ma vie" : les Ukrainiens font le bilan d'une année de guerre

Le Parlement géorgien adopte la "loi sur l'influence étrangère"