Après l'accord avec l'UE, Rishi Sunak doit désormais convaincre l'Irlande du Nord

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Le Premier ministre britannique Rishi Sunak.
Le Premier ministre britannique Rishi Sunak.   -  Tous droits réservés  Dan Kitwood/WPA Rota

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak s’est félicité de l’accord sur le protocole nord-irlandais trouvé ce lundi avec l’UE.

"Après des semaines de négociations, nous avons fait aujourd'hui une percée décisive, a-t-il déclaré. Le cadre de Windsor assure la libre circulation des échanges au sein de l'ensemble du Royaume-Uni. Il protège la place de l'Irlande du Nord dans notre union et préserve la souveraineté du peuple d'Irlande du Nord."

Mais il faut désormais convaincre les dirigeants politiques nord-irlandais, en particulier ceux du DUP, le Parti unioniste démocrate.

"Dans l'ensemble, il est clair que des progrès significatifs ont été réalisés dans un certain nombre de domaines, tout en reconnaissant qu'il reste des sujets de préoccupation majeurs, a réagi le chef du DUP, Jeffrey Donaldson. On ne peut pas dissimuler le fait, par exemple, que dans certains secteurs de notre économie en Irlande du Nord, le droit européen reste applicable dans notre partie du Royaume-Uni."

Depuis un an, le DUP refuse de siéger à l’assemblée et de participer au gouvernement, en signe de contestation du protocole négocié par Boris Johnson dans le cadre du Brexit. Ce nouvel accord pourrait donc apaiser les tensions politiques en Irlande du Nord.

La vice-présidente du Sinn Féin, Michelle O'Neill, espère que cet accord permettra à l'Irlande du Nord de sortir de l'impasse politique.

"Ce que je n'ai cessé de dire tout au long du débat sur le Brexit, c'est que les gens ici ont été laissés dans l'incertitude, a-t-elle déclaré. J'espère qu'aujourd'hui, parce que nous sommes à la fin de la négociation, l'accord sera maintenant conclu."

En cas de validation du nouvel accord, les contrôles douaniers sur les produits arrivant en Irlande du Nord depuis la Grande-Bretagne seront réduits.

Seules les marchandises vouées à être exportées en République d'Irlande, donc sur le marché unique européen, seront soumises à des contrôles.

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak s'est rendu ce mardi en Irlande du Nord pour tenter de convaincre les différentes parties d’adhérer à cet accord.