EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : la ville de Bakhmout "pratiquement encerclée", selon le chef de Wagner

Une femme passe devant un bâtiment détruit par une frappe russe à Kupiansk, en Ukraine, le lundi 20 février 2023
Une femme passe devant un bâtiment détruit par une frappe russe à Kupiansk, en Ukraine, le lundi 20 février 2023 Tous droits réservés Vadim Ghirda/AP
Tous droits réservés Vadim Ghirda/AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Evgueni Prigojine, dont les hommes sont en première ligne dans cette bataille, a appelé le président ukrainien Volodymyr Zelensky à ordonner aux troupes ukrainiennes de se retirer de la ville.

PUBLICITÉ

Est-ce un tournant dans la guerre en Ukraine? L'armée ukrainienne a ordonné ce vendredi l'évacuation de plusieurs localités du district de Koupiansk, dans le Nord-Est du pays, une zone qu'elle avait pourtant récemment libérée.

A quelques dizaines de kilomètres de là, les forces russes s’apprêtent à prendre possession de Bakhmout après des semaines de combats intenses. Le chef de la milice WagnerEvgueni Prigojine, a adressé un au président ukrainien: "cher Volodymyr Oleksandrovytch Zelensky, le groupe paramilitaire Wagner contrôle pratiquement Bakmout. Il ne reste plus qu'une route. L'étau se referme."

Selon Evgueni Prigojine, c'est la dernière chance qu'ont les civils et soldats ukrainiens de quitter la ville et de sauver leurs vies.

Plus tôt dans la matinée, le président Volodymyr Zelensky a rendu visite aux blessés du front à l'hôpital de Lviv. Face à la violence des affrontements, il a déclaré que les forces ukrainiennes défendraient Bakhmout tant que cela reste "raisonnable".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : les forces russes pourraient changer de stratégie à Bakhmout

Moscou aurait perdu 130 chars dans la bataille de Vuhledar

Des bombardements russes sur Kryvyi Rih mercredi font au moins 8 morts