Guerre en Ukraine : la situation au 15 mars, carte à l'appui

Sasha Vakulina, euronews
Sasha Vakulina, euronews Tous droits réservés Euronews
Par Sasha Vakulina (Traduit de l'anglais)
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sasha Vakulina d'euronews décrypte les opérations militaires en cours dans la région de Bakhmout, au 383e jour de guerre en Ukraine.

PUBLICITÉ

Le haut commandement militaire ukrainien est unanimement favorable à la défense du secteur de l'est de l'Ukraine, y compris la ville de Bakhmut, et à la nécessité d'infliger un maximum de pertes à l'ennemi, a déclaré le président Voldoymyr Zelenskyy.

Où se déroulent exactement les combats les plus intenses ?

Selon l'Institut pour l'étude de la guerre, les forces russes ont progressé à l'intérieur de Bakhmut et ont poursuivi leurs attaques terrestres à l'intérieur et autour de la ville.

Dans le sud, le groupe de réflexion basé aux États-Unis déclare : des images géolocalisées indiquent que les forces russes ont progressé le long de la rue Sadova dans le sud de Bakhmut.

Dans le nord, les blogueurs militaires russes ont largement affirmé que les combattants du groupe Wagner s'étaient emparés de certains ateliers de l'usine métallurgique AZOM, un complexe tentaculaire situé dans un quartier nord de Bakhmut.

Des sources russes ont également affirmé que le groupe Wagner progressait au nord-ouest de Bakhmut en direction d'Orikhovo-Vasylivka (12 km au nord-ouest de Bakhmut), de Zalizianske (9 km au nord-ouest de Bakhmut) et de Minkivka (15 km au nord-ouest de Bakhmut).

L'état-major ukrainien a indiqué que les forces russes menaient des combats de position à l'intérieur et autour de Bakhmut et que les troupes ukrainiennes avaient repoussé les attaques russes sur Bakhmut même et autour de la ville.

Bien que les unités Wagner et les forces russes en général semblent faire des progrès limités autour de Bakhmut, elles sont loin d'avoir achevé l'encerclement de la ville et pourraient être vulnérables à une contre-attaque ukrainienne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Washington publie les images de l'interception de son drone par les Russes

Comment Valeriia, une Ukrainienne de 17 ans, a échappé à un camp de rééducation russe

Ukraine critique vivement l'appel de l'ONU à l'arrêt des livraisons d'armes