EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : la situation au 24 mars 2023, cartes à l'appui

Sasha Vakulina
Sasha Vakulina Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Oleksandra VakulinaEuronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Guerre en Ukraine : la situation au 24 mars 2023, cartes à l'appui.

PUBLICITÉ

Notre journaliste Sasha Vakulina fait le point sur la situation en Ukraine, en ce jeudi 24 mars 2023.

D'après le chef du groupe Wagner Evgueni Prigojine, l'Ukraine disposerait de 200 000 réservistes concentrés actuellement sur le front oriental pour y mener prochainement une attaque sur le front russe. Des déclarations jugées "exagérées" par l'Institut d'étude de la guerre basé à Washington, qui estime que le chef du groupe paramilitaire chercherait, par ces déclarations, à obtenir plus de matériel et de renforts de la part du ministère russe de la Défense, dans ses efforts à Bakhmout.

Le sulfureux chef du groupe Wagner a aussi mis en doute les affirmations du Kremlin selon lesquelles la Russie combattrait l'Otan en Ukraine, en déclarant que Moscou se battait "exclusivement contre des Ukrainiens" et quelques mercenaires "russophobes" qui soutiennent volontairement Kyiv, mais pas contre l'OTAN elle-même.

Evgueni Prigojine a par ailleurs questionné la rhétorique consistant à dire que les forces ukrainiennes seraient composées de nazis, comme Moscou le prétend.

Le commandant des forces terrestres ukrainiennes, Oleksandr Syrskyi, a pour sa part déclaré que les éléments du groupe Wagner restaient la principale force russe opérant dans la direction de Bakhmout et qu'ils n'avaient pas perdu leurs capacités offensives.

Si les forces de Wagner disposent toujours de l'avantage numérique sur la ligne de front à Bakhmout, les forces ukrainiennes continuent de les épuiser poursuit Oleksandr Syrskyi. 

Dans la direction d'Avdiivka, les forces de Moscou continuent de former de nouvelles brigades à partir d'unités de la région séparatiste de la République populaire autoproclamée de Donetsk, sous contrôle russe.

À ce titre, Moscou mène des attaques sur les positions ukrainiennes autour de cette ville. Citant une source russe, l'Institut pour l'étude de la guerre affirme qu'il était trop tôt pour spéculer sur les efforts russes visant à créer un encerclement d'Avdiivka et sur les potentiels succès opérationnels dans la région.

Le principal commandant des forces terrestres ukrainiennes a par ailleurs déclaré que ses forces allaient bientôt lancer une contre-offensive après avoir résisté à la brutale campagne hivernale de la Russie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le patron de Wagner défie ouvertement le récit "nazi" du Kremlin en Ukraine

Les dirigeants de l'UE approuvent l’envoi de munitions supplémentaire à l’Ukraine

Kharkiv toujours pilonnée par l'armée russe