Amsterdam ne veut plus accueillir les jeunes touristes britanniques éméchés et le fait savoir

Photo d'illustration à Amsterdam
Photo d'illustration à Amsterdam Tous droits réservés Muhammed Muheisen/Copyright 2017 The AP. All rights reserved.
Par euronews avec agence
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La ville la plus connue des Pays-Bas vient de lancer une campagne incitant les jeunes britanniques à restez chez eux. Ces derniers sont jugés "nuisibles" par la commune en raison des désagréments qu'ils provoquent régulièrement.

PUBLICITÉ

D'ordinaire les offices de tourisme invitent chaleureusement les voyageurs à visiter leur région. Ce n'est plus le cas à Amsterdam qui se veut désormais plus sélective. 

La ville vient de lancer une campagne sur internet pour décourager les jeunes fêtards à se rendre sur place, notamment les plus "nuisibles", à savoir "les hommes britanniques âgés de 18 à 35 ans", indique un communiqué de la mairie.

Depuis plusieurs années, nombreux sont les habitants de la plus grande ville des Pays-Bas à critiquer le comportement de ces jeunes gens venus en nombre enterrer leur vie de garçon dans des orgies de drogue et d'alcool entraînant désordre, saleté et nuisances en tous genres.

Dans une vidéo qui a fait beaucoup parler d'elle, la ville demande donc à ces jeunes de rester chez eux en montrant les risques encourus : arrestation, fichage, et amende (140 euros).

"Les visiteurs restent les bienvenus, mais pas s'ils se comportent mal et causent des nuisances. En tant que ville, nous disons alors : "ne venez pas", a déclaré l'échevin responsable des affaires économiques. "Amsterdam est une ville mondiale, ce qui implique de l'agitation et de l'animation, mais pour que notre ville reste vivable, nous choisissons désormais de limiter la croissance plutôt que de la rendre irresponsable".

Si la campagne cible pour l'instant les jeunes Britanniques, la ville ne s'interdit pas à l'avenir de l'élargir sa  à "tous les visiteurs nuisibles potentiels", qu'ils soient originaires des Pays-Bas ou d'autres pays de l'Union européenne.

Pour les visiteurs qui se trouvent déjà sur place, la commune a également publié des messages d'avertissement sur les réseaux sociaux et sur les panneaux d'affichage sur l'interdiction d'uriner en public, l'ivresse, la pollution sonore et l'achat de drogues auprès de revendeurs de rue. 

Mais cette campagne n'a pas fait l'unanimité. Certains la jugent discriminatoire. 

D'autres mesures sont encore attendues. Elle viseront plus spécifiquement le fameux quartier rouge d'Amsterdam. À partir du mois de mai, il sera interdit d’y fumer du cannabis. Les restaurants et bars devront baisser le rideau dès 2 heures du matin les week-ends. idem pour les vitrines des prostituées à partir de 3 heures. Enfin aucun visiteur ne pourra accéder au quartier après 1heure du matin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Trois morts dans une double fusillade à Rotterdam, le suspect arrêté

Pays-Bas : autoroute bloquée pour dénoncer les subventions aux énergies fossiles

Jouets : de plus en plus d'adultes retrouvent le chemin de l'enfance