EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : la situation au 4 avril 2023, cartes à l'appui

Sasha Vakulina, euronews
Sasha Vakulina, euronews Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Sasha Vakulina (adapté de l'anglais)
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Notre journaliste Sasha Vakulina fait le point quotidien sur la situation en Ukraine. La Russie envisagerait de concurrencer Wagner par d'autres groupes para-militaires privés.

PUBLICITÉ

Les forces du groupe Wagner ont continué à progresser dans le centre de Bakhmout au cours des derniers jours, indique l'Institut pour l'étude de la guerre, basé aux États-Unis, ajoutant que les images géolocalisées prises dans la nuit du 2 avril montrent le fondateur du groupe Wagner, Evgueni Prigojine, hissant un drapeau russe devant le bâtiment de l'administration de la ville de Bakhmout. 

Plusieurs milblogueurs ont également diffusé une image d'un combattant du groupe Wagner se tenant devant la porte d'un bureau du bâtiment de l'administration de la ville de Bakhmout.

De son côté, l'état-major ukrainien a indiqué que les forces ukrainiennes continuaient à repousser les attaques russes sur Bakhmut même, au nord-ouest de Bakhmout près d'Orikhovo-Vasylivka et au sud-ouest de Bakhmout près d'Ivanivske et de Predtechyne.

Les responsables militaires ukrainiens ont soutenu l'évaluation de l'Institut pour l'étude de la guerre selon laquelle les forces aéroportées russes soutiennent de plus en plus les opérations de Wagner à Bakhmout.

Mais le ministère britannique de la défense a déclaré que la Russie cherchait vraisemblablement à parrainer et à développer d'autres sociétés militaires privées pour remplacer à terme Wagner dans son rôle de combat important en Ukraine.

Cette démarche s'inscrit dans le contexte de la querelle très médiatisée entre le ministère russe de la défense et le groupe Wagner. Les dirigeants militaires russes souhaitent probablement une société para-miliaire de remplacement sur laquelle ils exerceraient un plus grand contrôle.

La Russie considère probablement que ces entités armées conservent leur utilité en Ukraine car elles sont moins contraintes par les niveaux de rémunération et car elles sont plus efficaces que l'armée régulière.

Les dirigeants russes pensent probablement que les pertes importantes subies par les groupes privés seront mieux tolérées par la société russe que les pertes subies par l'armée régulière.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Adhésion de la Finlande à l'Otan : le Kremlin promet des "contre-mesures"

La Finlande devient officiellement le 31ème membre de l'Otan

Le Parlement turc ratifie l'adhésion de la Finlande à l'OTAN