PUBLICITÉ

Etats-Unis : l'élu démocrate exclu est réintégré dans le Tennessee

Des personnes manifestent en soutien à Justin Jones, expulsé de son siège dans le Tennessee.
Des personnes manifestent en soutien à Justin Jones, expulsé de son siège dans le Tennessee. Tous droits réservés JOHN AMIS/AFP or licensors
Tous droits réservés JOHN AMIS/AFP or licensors
Par Euronews / AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Justin Jones, un élu démocrate afro-américain avait été exclu de son assemblée pour avoir rejoint une semaine plus tôt des centaines de manifestants en faveur d'un meilleur contrôle des armes à feu.

PUBLICITÉ

Un élu afro-américain du Tennessee, exclu pour avoir manifesté au sein du parlement local en faveur d'un meilleur encadrement des armes à feu, regagnera temporairement son siège après un vote lundi.

Jeudi dernier, Justin Jones, un élu démocrate, avait été exclu de l'assemblée, comme un autre de ses collègues, lui aussi afro-américain, pour avoir rejoint une semaine plus tôt des centaines de manifestants dans l'enceinte du parlement.

Ils réclamaient une régulation plus stricte des armes à feu après une tuerie dans une école chrétienne de Nashville.

Un vote du conseil de Nashville lundi soir a renommé temporairement Justin Jones à son poste, avant l'organisation d'une élection spéciale.

L'exclusion de ces deux élus avait plongé l'Amérique dans une féroce bataille politique, entre débat sur les armes et accusations de racisme.

D'autant qu'une troisième élue démocrate, Gloria Johnson, blanche et menacée d'exclusion pour les mêmes raisons, était parvenue à garder son siège -- alimentant des accusations de racisme.

Le président Joe Biden était monté au créneau, invitant les trois élus à la Maison Blanche.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

États-Unis : exclus pour avoir réclamé un meilleur contrôle des armes à feu

Fournitures d'armes à la Russie : Ursula von der Leyen met en garde Pékin

Déploiement d'armes nucléaires au Bélarus : un message de Vladimir Poutine à la Pologne