EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Fuite de documents confidentiels : un suspect arrêté aux Etats-Unis

Merrick Garland, le procureur général des Etats-Unis
Merrick Garland, le procureur général des Etats-Unis Tous droits réservés AP Photo/Evan Vucci
Tous droits réservés AP Photo/Evan Vucci
Par euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Un jeune homme a été arrêté aux Etats-Unis dans le cadre de l'enquête sur la fuite de documents confidentiels américains.

PUBLICITÉ

Un jeune homme a été arrêté ce jeudi aux Etats-Unis dans le cadre de l'enquête sur la fuite de documents confidentiels américains, une affaire posant un risque "très grave" pour la sécurité nationale selon le Pentagone.

Le suspect, Jack Teixeira, employé de la Garde nationale aérienne, "a été interpellé sans incident" et doit comparaître prochainement devant un tribunal de l'Etat du Massachusetts (nord-est), a affirmé le ministre de la Justice Merrick Garland lors d'une brève conférence de presse.

L'arrestation, annoncée par des médias américains avant d'être confirmée par les autorités, a eu lieu à Dighton, une petite ville rurale au sud de Boston.

Les télévisions américaines ont diffusé en boucle des images aériennes montrant l'arrestation d'un individu par des agents des forces de sécurité. 

On pouvait y voir un homme, mains sur la tête et portant un t-shirt gris et un short rouge, reculer lentement vers des soldats avant d'être interpellé, puis escorté vers un véhicule d'allure civile.

Joe Biden s'est dit "préoccupé"

"Il y a une enquête complète en cours (...) et ils se rapprochent" de l'aboutissement, avait déclaré un peu plus tôt le président américain Joe Biden lors d'une visite en Irlande. "Je suis préoccupé que ce soit arrivé", avait-il ajouté.

Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête pénale après la fuite de ces documents en ligne, qui détaillent les vues de Washington sur la guerre en Ukraine et semblent indiquer une collecte d'informations sur de proches alliés des Etats-Unis.

Le Washington Post a rapporté mercredi que la fuite était l'oeuvre d'un jeune homme ayant travaillé sur une base militaire, qui a partagé ses informations sur un groupe privé en ligne du réseau social Discord.

Sous le pseudonyme "OG", le suspect aurait publié pendant des mois des documents issus de la base militaire où il travaille.

"OG" avait demandé aux autres membres du groupe de ne pas diffuser les documents, assurant qu'il n'avait pas l'intention d'être un lanceur d'alerte, indique le Washington Post en citant l'une de ses sources.

Il était critique envers l'Etat - dont il dénonçait "l'abus de pouvoir" - les forces de l'ordre et la communauté du renseignement.

Le groupe, composé d'une vingtaine de personnes, s'est formé dès 2020 autour de leur passion mutuelle pour les armes à feu, le matériel militaire et la religion.

La porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, a déclaré que les Etats-Unis examinaient les "implications" de cette fuite "pour la sécurité nationale".

Le Pentagone a également décidé de restreindre davantage l'accès à ce type d'informations sensibles, a déclaré Mme Jean-Pierre à la presse, en marge du déplacement de Joe Biden en Irlande.

La porte-parole a ajouté que le gouvernement américain souhaitait que les réseaux sociaux "évitent de faciliter" la distribution de tels documents confidentiels, estimant qu'ils avaient "une responsabilité envers leurs utilisateurs et le pays".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les questions sur la santé de Joe Biden relancées par un procureur

Ron DeSantis, le principal opposant à Donald Trump, se retire de la primaire républicaine

Biden : Poutine "compte" sur un arrêt de l'aide américaine à l'Ukraine