EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Les élections dans le nord du Kosovo suscitent des critiques en Serbie

Les élections se sont déroulées dans 4 municipalités du Nord-Kosovo
Les élections se sont déroulées dans 4 municipalités du Nord-Kosovo Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les élections tenues dans quatre municipalités à majorité serbe du nord du Kosovo ont enregistré le taux de participation le plus bas de l’histoire du territoire.

PUBLICITÉ

Les élections municipales du Nord-Kosovo, peuplé majoritairement de Serbes, ont été remportées par des leaders de la communauté kosovare. Une première depuis l'indépendance du pays, due principalement à un appel au boycott du scrutin, avec le soutien de Belgrade.

Au total, 19 bureaux de vote ont été ouverts à Mitrovica Nord, Zubin Potok, Zvecan et Leposavić et 45 000 citoyens du Kosovo étaient habilités à voter. Pourtant, seulement 1567 personnes ont participé au scrutin, selon la Commission électorale centrale (CEC).

"Cela a montré l'unité, la discipline et la responsabilité sans précédent du peuple serbe. Les Serbes se sont comportés de manière nationalement consciente, consciencieuse et responsable, en tant que nation forte, consciente des pressions et des menaces au quotidien" a annoncé le Président serbe Aleksandar Vučić.

Un scrutin controversé qui n'apaisera pas les tensions entre Pristina et Belgrade, selon le journaliste Xhemajl Rexha: "ce__n'est pas bon pour le Kosovo, car cela détourne l'attention vers les crises sur le terrain et non vers le tableau d'ensemble, qui met en œuvre les accords de Bruxelles puis d'Ohrid, qui soulignent en quelque sorte que la Serbie reconnaîtra le droit d'existence du Kosovo."

Un avis que ne partage pas Albin Kurti. Peu après la publication des résultats, le Premier Ministre kosovar a félicité les vainqueurs, et leur a demandé de représenter tous les citoyens, même ceux qui ont boycotté les élections.

Le vote a eu lieu après la démission, en novembre 2022, d’une série de fonctionnaires serbes et de responsables politiques locaux à la suite de la décision de Pristina d’exiger que toutes les voitures kosovares portent des plaques d’immatriculation du Kosovo. Il s’agit d’une demande problématique dans la mesure où de nombreux Serbes du Kosovo ne reconnaissent pas l’indépendance du pays à l’égard de la Serbie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

State of the Union : les Serbes et les Kosovars jouent-ils leur avenir dans l'Union européenne ?

Fusillade dans une école de Belgrade : huit écoliers et un gardien tué

Euro 2024 : l'Espagne passe dans les huitièmes après une victoire assurée contre l'Italie