Un chef du Jihad islamique tué dans une frappe aérienne sur la bande de Gaza

Iron Dome tente d'intercepter une roquette tirée de la bande de Gaza
Iron Dome tente d'intercepter une roquette tirée de la bande de Gaza Tous droits réservés Ohad Zwigenberg/Copyright 2023 The AP All rights reserved
Par Euronews avec Reuters, AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un chef militaire du Jihad islamique palestinien a été tué dans une frappe israélienne sur la bande de Gaza, l'ONU exprime son "inquiétude", Washington appelle à la désescalade.

PUBLICITÉ

Un chef militaire du Jihad islamique palestinien a été tué par une frappe israélienne sur le haut d'un immeuble de Khan Younès, dans la bande de Gaza.

Deux autres personnes étaient avec lui, elles aussi, selon Israël, membre du Jihad islamique, une organisation considérée comme terroriste par l'Europe et les Etats-Unis.

Depuis mercredi, environ 500 roquettes ont été lancées de la bande de Gaza vers Israël.

Le système israélien de défense anti-aérienne a intercepté la plupart des tirs, mais certains ont causé d'importants dégâts.

Les sirènes d'alerte ont retenti dans les localités israéliennes tout autour de la bande de Gaza et jusqu'à Tel Aviv.

Le Jihad islamique avait promis une riposte de grande ampleur après l'élimination de trois de ses chefs mardi dernier. Le bombardement israélien avait fait 15 morts.

La tension n'avait pas atteint un tel niveau depuis quinze mois.

Les Etats-Unis appellent à la "désescalade" pour "empêcher de nouvelles pertes humaines" et les Nations Unies expriment leur inquiétude.

L'Egypte tente de convaincre Israël et les groupes armés palestiniens d'accepter un cessez-le-feu.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Iran dévoile un nouveau missile balistique

Un missile tiré de la bande de Gaza a détruit un appartement en Israël

Escalade à Gaza : 28 Palestiniens tués, un mort en Israël