PUBLICITÉ

L'armée ukrainienne dit "avancer" autour de Bakhmout

Les combats continuent de faire rage en Ukraine.
Les combats continuent de faire rage en Ukraine. Tous droits réservés LIBKOS/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés LIBKOS/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Kyiv affirme “avancer” autour de Bakhmout, devenue depuis plusieurs mois l’épicentre des combats. Moscou affirme de son côté progresser dans la ville.

PUBLICITÉ

L'armée ukrainienne a affirmé samedi "avancer" autour de Bakhmout, épicentre des combats avec les troupes russes dans l'est de l'Ukraine, tandis que Moscou assurait continuer sa progression dans la ville déjà majoritairement sous son contrôle et aujourd'hui largement ravagée.

"L'opération défensive en direction de Bakhmout se poursuit. Nos soldats avancent dans certaines zones du front, et l'ennemi perd de l'équipement et des troupes", a indiqué sur Telegram le commandant des troupes terrestres ukrainiennes, Oleksandre Syrsky.

La veille, l'Ukraine avait dit avoir avancé de deux kilomètres autour de Bakhmout, ce que Moscou avait nié.

Samedi, le ministère russe de la Défense n'a de son côté pas commenté les affirmations ukrainiennes, indiquant toutefois dans un communiqué que "des unités d'assaut ont libéré un quartier dans la partie nord-ouest de la ville d'Artiomovsk", le nom russe pour Bakhmout.

La bataille pour Bakhmout est la plus sanglante et la plus longue depuis le début de l'invasion russe le 24 février 2022.

Les observateurs doutent de la portée stratégique de la conquête de cette ville pour la Russie mais elle permettrait à Moscou d'afficher une victoire après plusieurs revers humiliants.

De son côté, Kyiv assume vouloir fatiguer l'armée russe le plus possible en la fixant dans cette zone du Donbass avant de lancer une offensive visant à reconquérir les territoires occupés dans l'Est et le Sud du pays, dont les préparatifs "touchent à leur fin" selon les responsables ukrainiens.

Moscou a par ailleurs accusé samedi Kyiv d'avoir utilisé la veille des missiles britanniques de longue portée Storm Shadow pour viser "des cibles civiles" dans la région de Lougansk (est) sous contrôle russe.

Deux morts et 10 blessés dans une frappe russe près de Bakhmout

Au moins deux personnes ont été tuées samedi et 10 autres blessées, dont des enfants, dans une frappe russe à Kostiantynivka, une ville située à 25 km au sud-ouest de Bakhmout, sur le front est en Ukraine, a annoncé le parquet.

"À la suite du bombardement sur Kostiantynivka, deux personnes sont mortes et dix personnes ont été blessées", dont "deux adolescents de 15 et 16 ans", a indiqué le parquet ukrainien dans un communiqué publié sur Telegram.

"Ils ont été transportés à l'hôpital", a-t-il poursuivi.

Kostiantynivka, une ville de 70 000 habitants avant la guerre, se situe proche de la ligne de front dans le Donbass ukrainien (est), une zone affichée comme objectif de conquête par Moscou.

La ville est régulièrement bombardée par l'armée russe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Europe, Zelensky reçoit plus d'armes, des honneurs, mais pas d'avions de combat

Bataille de Bakhmout : le chef de Wagner accuse les troupes russes de "fuir" leurs positions

L'Ukraine a besoin de temps avant une contre-offensive, admet Zelensky