Le roi du judo Teddy Riner remporte son 11ème titre mondial à Doha

Teddy Riner au Mondiaux de Judo à Doha, au Qatar
Teddy Riner au Mondiaux de Judo à Doha, au Qatar Tous droits réservés Emanuele Di Feliciantonio/ IJF
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Absent des championnats du monde depuis son dixième et dernier sacre en 2017, le Français a vu son retour dans cette compétition couronné de succès, samedi.

PUBLICITÉ

A Doha, au Qatar, le Président de la Fédération Internationale de Judo, Marius Vizer, a remis au président de la Fédération de Judo qatarie, Khalid bin Hamad al Attiayh, une ceinture noire honoraire de la FIJ et un certificat reconnaissant sa contribution au développement du judo dans la péninsule arabique.

Ce samedi, Teddy Rinner a fait son grand retour au championnats du monde... Le double champion olympique a dû surmonter son match le plus difficile pour obtenir une 11ème étoile et récupérer le backpatch rouge.

Le judoka français était au top de sa forme lors de ses concours préliminaires, avec de gros lancers, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Il était en route vers une autre médaille d'or, et un autre record historique.

C'est Inal Tasoev qui l'affrontait en finale. Tasoev s'est montré en pleine forme toute la matinée, avec une technique incroyable. Il a tenté de résister, mais Teddy Riner a été stimulé par l'énorme foule qui criait son nom.

Une victoire qui entre dans le Golden Score. Teddy Riner, 11 fois champion du monde. Une performance incroyable. Sa médaille a été remise par le président de France Judo Stéphane Nomis.

"C'est la même sensation que j'ai eue lors des Jeux olympiques de Londres et de Rio. C'est la meilleure. J'ai l'impression d'être chez moi. Quand les gens crient ton nom, c'est une sensation merveilleuse et tu gagnes pour les gens, pour ta famille, pour tes amis" a déclaré Teddy Riner à la fin de son match.

Dans la catégorie des plus de 78 kg, Julia Tolofua a créé la surprise et doublé la championne du monde en titre Romane Dicko, avec des préliminaires fantastiques. La Française avait clairement l'or en ligne de mire.

Elle affrontait la Japonaise Akira Sone, la championne olympique en titre, pour décrocher le double d'or pour la France. Dans un stade hurlant à la fois les noms de deux compétitrices, le verdict est tombé. Après 7 minutes épuisantes de Golden Score, le combat a été décidé par le taux d'attaque supérieur d'Akira Sone qui a remporté son deuxième titre mondial.

"Je suis tellement soulagée d'avoir remporté ces championnats du monde ici à Doha, car c'est ce pourquoi je travaille" a déclaré la championne à nouveau sacrée. Le Trésorier Général de la FIJ, Naser Al Tamini, a remis les médailles.

Demain, l'incroyable épreuve par équipes mixtes. 6 contre 6. 3 hommes et 3 femmes réunis pour former une équipe. Le Japon a remporté tous les championnats du monde mais a été battu par la France aux Jeux olympiques. La France peut-elle se hisser à nouveau à la première place ? Ou le Japon dominera-t-il ? A Doha, tout est possible.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Judo : María Pérez offre au Porto Rico une première médaille d’or en World Tour

Mondiaux de judo : sixième titre mondial pour Clarisse Agbégnénou

Record : l'Estonien Jaan Rose parcourt la plus longue distance sur une slackline