Frappes les meurtrières sur Kiyv, combats en Russie

Kiev
Kiev Tous droits réservés Foto tomada el 27 de marzo por Efrem Lukatsky (AP).
Tous droits réservés Foto tomada el 27 de marzo por Efrem Lukatsky (AP).
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un bombardement nocturne fait 3 morts et 16 blessés à Kiyv alors que des combats ont lieu dans la région russe de Belgorod.

PUBLICITÉ

Le bombardement nocturne de Kyiv a fait trois morts, dont un enfant.

La défense anti-aérienne ukrainienne dit avoir détruit les dix missiles russes qui visaient la ville et que les victimes ont été tuées par les débris des bombes volantes.

Selon les autorités ukrainiennes, au moins 483 enfants ont été tués depuis le début de l'invasion russe.

Près de 20 000 autres ont été emmenés en Russie ou au Bélarus sans le consentement de leurs parents.

Volodymyr Zelenskyy, Président de l'Ukraine : "On ne peut pas dire qu'"ils sont morts à la suite d'un conflit armé". Non ! La Russie a tué ces enfants. La Russie a estropié près d'un millier d'autres enfants. Et vous ne pouvez pas dire "ils ont été blessés à la suite d'hostilités".

De son côté, Moscou dit avoir mobilisé son aviation et son artillerie pour repousser une attaque ukrainienne dans la région russe de Belgorod.

Les frappes visent tout particulièrement la localité de Chebekino.

Cette zone frontalière de l'Ukraine est depuis plusieurs jours la cible de bombardements.

Les autorités russes évacuent les civils vers des centres d'accueil temporaires.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : la situation au 1er juin 2023, cartes à l'appui

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur

Kharkiv et Odessa visées par des frappes russes, la Crimée occupée ciblée par les Ukrainiens