EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Tensions au Kosovo : Paris et Berlin appellent à de "nouvelles élections" dans quatre municipalités

Manifestation dans la partie sud de Mitrovica, dominée par les kosovars albanais, jeudi 1er juin 2023.
Manifestation dans la partie sud de Mitrovica, dominée par les kosovars albanais, jeudi 1er juin 2023. Tous droits réservés Dejan Simicevic/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Dejan Simicevic/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La pression internationale s'accroît sur Pristina et Belgrade pour une désescalade des tensions.

PUBLICITÉ

Le chancelier allemand Olaf Scholz et le président français Emmanuel Macron se sont entretenu avec le président serbe Aleksandar Vucic et la présidente kosovare Vjosa Osmani en marge d'un sommet de la communauté politique européenne organisé en Moldavie. Paris et Berlin demandent l'organisation de nouvelles élections.

Lors d'une conférence de presse tenue à Buldoaca, en Moldavie, où Emmanuel Macron participait au sommet de la Communauté politique européenne, le président français a déclaré : "Ce que nous avons demandé aux deux parties est très simple : l'organisation de nouvelles élections, dès que possible, dans ces quatre municipalités ; un engagement de la part du Kosovo ; une participation claire à ces élections, du côté serbe. Et un règlement prioritaire sans délai de la question de l'Association des municipalités serbes du Kosovo".

Le chef de la diplomatie de l'Union européenne Josep Borrell s'est lui aussi entretenu avec le président serbe. 

Les tensions ont été provoquées par la victoire de maires albanais lors d'élections locales boycottées par la communauté serbe.

Leur intronisation la semaine dernière par le gouvernement kosovar d'Albin Kurti a mis le feu aux poudres. Les manifestants serbes s'opposent à ce que ces édiles, qu'ils considèrent comme "illégitimes", occupent leurs fonctions.

Dans la ville divisée de Mitrovica, plusieurs dizaines de manifestants kosovars albanais ont également fait entendre leur voix jeudi en scandant des slogans anti-serbes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La tension remonte entre la Serbie et le Kosovo, Pristina a bloqué la frontière aux véhicules serbes

State of the Union : les Serbes et les Kosovars jouent-ils leur avenir dans l'Union européenne ?

L'interdiction du dinar serbe au Kosovo réveille les tensions