EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Face au tourisme de masse, Venise en quête de sens

Venise en 2019
Venise en 2019 Tous droits réservés Domenico Stinellis/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Domenico Stinellis/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À Venise, durant la haute saison, le nombre de touristes qui visitent la ville chaque jour dépasse souvent le nombre d'habitants.

PUBLICITÉ

À Venise, durant la haute saison, le nombre de touristes qui visitent la ville chaque jour dépasse souvent le nombre d'habitants.

Si cette surpopulation profite à l'économie vénitienne, elle représente en revanche une menace pour l'identité de cette cité unique.

Marcello Strozzi a 45 ans. Depuis sa naissance, il vit sur La Giudecca, l'une des îles qui compose la lagune de Venise. L'entreprise familiale, où sa mère travaillait comme coiffeuse, a fermé en 2019 après de nombreuses années. Marcello a repoussé de nombreuses offres de bars, restaurants ou de boutiques de souvenirs, pour faire un choix du cœur et de la raison : ouvrir une librairie :

"Nous voulions trouver quelque chose d'approprié, quelque chose de nouveau, de différent, qui puisse être utile à la ville et aux personnes qui y vivent", dit-il.

Luca Palamara est l'envoyé spécial d'euronews : "L'île de la Giudecca, juste en face du centre historique, grouillait autrefois de Vénitiens qui allaient faire leurs courses dans les épiceries locales. Aujourd'hui, c'est une destination touristique avec des bars et des restaurants donnant sur le canal. Cependant, certains Vénitiens, à leur manière, tentent d'inverser la tendance et de préserver l'identité et la culture de leur ville."

A l'image de Venise, la librairie de Marcello Strozzi est centrée sur les ouvrages d'art. Les visiteurs peuvent s'y rencontrer, discuter, observer, prendre leur temps.

"Je vois ce tourisme de masse qui ne regarde pas les choses, qui n'admire pas ce qui pourrait vraiment toucher son cœur. Au lieu de cela, il se contente de l'immortaliser sur son téléphone portable", regrette Marcello_._

Le tourisme de masse conjugué à la montée des eaux et à l'érosion pourrait contribuer à terme à la disparition de la Cité des Doges. Venise est à la fois en quête de survie et de sens.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Paris sacrée meilleure destination urbaine au monde

Taxe de séjour à Venise : tout ce qu'il faut savoir pour réserver des billets en 2024

Des touristes mal élevés incitent Bali à envisager l'interdiction de la randonnée en montagne