PUBLICITÉ

Prigojine au Bélarus : vigilance renforcée des pays voisins

Le point de passage entre la Pologne et la Russie dans l'enclave de Kaliningrad.
Le point de passage entre la Pologne et la Russie dans l'enclave de Kaliningrad. Tous droits réservés Michal Dyjuk/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Michal Dyjuk/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Avec la probable arrivée du patron du groupe Wagner au Bélarus suite à sa mutinerie, les pays voisins, notamment la Pologne, renforcent la sécurité à leurs frontières.

PUBLICITÉ

Les pays voisins du Bélarus sont en train de relever leur niveau de vigilance à leur frontières communes. Suite à l'accord conclu entre Evgueni Prigojine et le Kremlin, le patron du groupe Wagner devrait désormais être basé dans le pays.

En Pologne, le Premier ministre et le ministre de la Défense inspectent les troupes dans le nord-est du territoire.

"Nous avons renforcé les frontières, la frontière avec la Biélorussie et la région de Kaliningrad", détaille Mariusz Blaszczak, ministre polonais de la Défense. "Nous sommes conscients de ces menaces et nous y répondons en anticipant les attaques. Après tout, cela fait deux ans que nous faisons face à une attaque hybride à la frontière polonaise. Les soldats de l'armée polonaise servent à la frontière, renforçant ainsi la sécurité de notre patrie".

Le président lituanien Gitanas Nauseda a déclaré dimanche que l'OTAN devrait "renforcer" son flanc oriental si le Bélarus venait à abriter Evgueni Prigojine et ses troupes. Côté finlandais, c'est l'incertitude qui prévaut. 

"La situation est délicate et tout peut arriver. Nous continuons à suivre la situation de très près", explique Elina Valtonen, ministre finlandaise des Affaires étrangères.

Entre-temps, des mesures coordonnées et renforcées de contrôle des passages frontaliers ont été introduites par la Finlande, l'Estonie, la Lituanie et la Lettonie avec la Russie et la Biélorussie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le chef de Wagner au Bélarus, l'Otan met en garde Minsk et Moscou

Pologne : plusieurs arrestations dans le cadre d'un complot de sabotage russe présumé

Pologne: le Bélarus fait peser la crainte de l’arrivée de clandestins