EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Les enfants premières victimes des conflits armés selon l'ONU

Des enfants à Kryvyi Rih, en Ukraine, après une frappe russe qui a endommagé un immeuble d'habitation, mardi 13 juin 2023..
Des enfants à Kryvyi Rih, en Ukraine, après une frappe russe qui a endommagé un immeuble d'habitation, mardi 13 juin 2023.. Tous droits réservés Andriy Dubchak/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Andriy Dubchak/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les principales nouvelles zones de préoccupation sont Haïti, le Niger, l'Éthiopie et l'Ukraine.

PUBLICITÉ

Les Nations unies affirment que les enfants sont les premières victimes des conflits armés. Dans son rapport annuel, l'ONU a estimé le nombre de violations graves a plus de 27 000.

Les principales nouvelles zones de préoccupation sont Haïti, le Niger, l'Éthiopie et l'Ukraine. Le nombre le plus élevé de violations graves se situe dans des conflits de longue durée, notamment en République démocratique du Congo et en Somalie.

"1 165 enfants, presque tous des filles, ont été victimes de viols, de viols collectifs, de mariages forcés, d'esclavage sexuel ou d'agressions sexuelles, déplore Virginia Gamba, représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés à l'ONU. Certains cas étaient si graves qu'ils ont entraîné la mort des victimes. Les crimes commis contre ces enfants sont horribles".

"En 2022, les Nations unies ont décompté 3 931 incidents de refus d'accès humanitaire à des enfants", poursuit-elle.

"Les enfants souffrent et meurent à cause de la cruauté et de l'indifférence à leur égard, constate pour sa part Omar Abdi, directeur général adjoint de l'UNICEF. Parce que certains dirigeants politiques et certains belligérants ne respectent tout simplement pas le principe d'humanité en temps de conflit."

Le rapport a mis la Russie sur la liste noire pour ses actions portant atteinte aux enfants depuis le début de son invasion de l'Ukraine. Il s'agit d'une première pour un membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : comment la guerre a bouleversé la vie de millions d'enfants

Déplacements forcés d'enfants ukrainiens en Russie : le travail des ONG pour rapatrier les victimes

Soudan : un nombre "effroyable" d'enfants tués et blessés