EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Les principaux acteurs de l'OPEP discutent des énergies du futur à Vienne

Opep
Opep Tous droits réservés Lisa Leutner/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Lisa Leutner/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le secrétaire général de l'OPEP, Haitham al Ghais, a souligné l'importance de réduire les émissions sans pour autant réduire l'énergie elle-même.

PUBLICITÉ

Les représentants des principaux pays producteurs de pétrole se sont réunis mercredi et jeudi au palais de la Hofburg à Vienne pour assister au huitième Séminaire international de l'OPEP.

Intitulée "Vers une transition énergétique durable et inclusive", cette réunion avait pour objectif d'examiner le paysage énergétique mondial actuel, la sécurité énergétique et l'innovation. 

L'OPEP défend une approche équilibrée : réduire les émissions sans réduire l'énergie

Le secrétaire général de l'OPEP, Haitham al Ghais, a souligné l'importance de réduire les émissions sans pour autant réduire l'énergie elle-même.

Al Ghais a déclaré : "Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour réduire les émissions, et non pour réduire l'énergie. Il y a une idée fausse qui circule à propos de la réduction de la production et de la réduction des investissements dans le pétrole et le gaz, nous ne sommes pas d'accord avec ce message. Nous pensons que toutes les sources d'énergie seront nécessaires à l'avenir, y compris les énergies renouvelables. Il n'y a pas une seule source d'énergie qui puisse tout faire à elle seule".

Le président du groupe TDE Limited, le professeur Gerhard Thonhauser, a également souligné l'importance de la transition énergétique, mais a fait savoir que cela prendrait du temps. Il a appelé à une collaboration entre les différentes générations industrielles pour gérer cette transition sur une période de 25 ans.

Thonhauser a déclaré : "Nous devons accepter que la transition prenne du temps. Je compte donc sur deux générations industrielles pour consacrer 25 ans à la gestion de cette transition. Il y aura donc une coexistence. La question est de savoir comment nous pouvons nous aider mutuellement à accélérer cette transition".

Mesures prises par les principaux producteurs : réduction de la production pour stabiliser les prix

Ces discussions se sont tenues dans un contexte où l'Arabie saoudite a annoncé la prolongation de la réduction de sa production de pétrole d'un million de barils par jour afin de faire remonter les prix, tandis que la Russie a annoncé une réduction de ses exportations de 500 000 barils par jour pour le mois d'août.

Ces mesures visent à stabiliser les prix face à la forte volatilité du marché, aux retombées persistantes de l'invasion de l'Ukraine par la Russie et à la reprise économique incertaine de la Chine.

La réunion de deux jours au palais de la Hofburg visait à déterminer la voie à suivre pour l'industrie pétrolière. Bien que des réductions de production aient déjà été mises en œuvre par le passé, elles n'ont pas toujours entraîné une hausse des prix. Par conséquent, les pays producteurs de pétrole ont besoin de nouvelles idées et de nouvelles approches pour faire face aux défis actuels.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Arabie saoudite réduit sa production pour doper les prix du pétrole

Crimée : incendie contenu dans un dépôt de pétrole à Sébastopol après une attaque de drones

Climat : Joe Biden change d'avis et approuve un projet pétrolier controversé en Alaska