PUBLICITÉ

Kyiv honore ses héros tombés lors de la guerre contre la Russie, symboles exposés dans les rues

Kyiv
Kyiv Tous droits réservés AFP
Tous droits réservés AFP
Par Huseyin Koyuncu
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Plus de 500 jours après le début de l'invasion russe, Kyiv rend hommage aux héros tombés et expose les vestiges de la guerre dans les rues de la capitale.

PUBLICITÉ

Cela fait maintenant plus de 500 jours que l'Ukraine résiste face à l'envahisseur russe.

La capitale Kyiv rend hommage à ses héros morts lors de cette guerre éprouvante qui pourrait encore durer.

Dans une démonstration de force symbolique, des chars et des armes russes détruits sur les champs de bataille sont exposés dans les rues de la capitale, rappelant le prix payé par le peuple ukrainien dans cette lutte acharnée pour la liberté.

La reconquête des territoires occupés nécessite un soutien armé

Sur le terrain, comme on peut le voir des images de drone diffusées par Kyiv, les affrontements entre les forces ukrainiennes et russes continuent, notamment dans la ville de Bakhmout, théâtre d'un long siège et épicentre des combats dans l'est de l'Ukraine.

Depuis début juin, l'armée ukrainienne est à nouveau à la manœuvre pour tenter de reconquérir les territoires occupés par Moscou, mais Kyiv fait face à un besoin accru d'armes et de soutien pour mener à bien cette contre-offensive.

La France a annoncé mardi l'envoi en Ukraine de missiles à longue portée SCALP , offrant ainsi un soutien précieux à Kyiv dans sa lutte contre l'agression russe.

De plus, une coalition de 11 nations a indiqué qu'elle commencerait à former les pilotes ukrainiens sur des avions F-16 à partir du mois prochain, renforçant ainsi significativement les capacités aériennes de l'Ukraine. Cependant, cette course à l'armement ne se limite pas aux efforts de défense ukrainiens.

Moscou menace

Le ministre russe de la Défense, Sergei Choïgou, a affirmé mardi que si les États-Unis fournissaient des armes à sous-munitions à l'Ukraine, Moscou serait contraint d'utiliser "des moyens de destruction similaires en guise de représailles", alimentant ainsi les craintes d'une escalade du conflit.

Les soldats ukrainiens accusent déjà depuis le début du conflit l'armée russe d'utiliser ces munitions controversées, connues pour faire de nombreuses victimes collatérales, notamment civiles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le G7 promet à Kyiv un soutien militaire durable, en attendant l'Otan

Guerre en Ukraine : la situation au 10 juillet 2023, carte à l'appui

Benjamin Netanyahu réagit à la menace américaine de suspendre des livraisons d’armes