PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : la situation au 14 juillet 2023, cartes à l'appui

Sasha Vakulina
Sasha Vakulina Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Sasha Vakulina (Adapté de l'anglais)
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les forces russes manqueraient de réserves pour assurer la rotation des unités sur la ligne de front, selon l'Institut pour l'étude de la guerre.

PUBLICITÉ

Les forces ukrainiennes ont poursuivi leur contre-offensive sur au moins trois secteurs de la ligne de front le 13 juillet et ont réalisé des gains dans certaines zones.

L'état-major ukrainien a indiqué que les forces ukrainiennes avaient poursuivi leurs opérations offensives dans les directions de Bakhmout, Berdyansk et Melitopol.

Dans sa dernière mise à jour, l'Institut pour l'étude de la guerre déclare que, selon ses évaluations, les forces russes manquent de réserves pour assurer la rotation des unités de la ligne de front et, sans réserves opérationnelles, les forces russes devraient se replier sur des positions défensives préparées sans soutien significatif dans le cas d'une percée ukrainienne et devraient compter sur des forces existantes et déjà dégradées.

A noter que l'ancien commandant de la 58e armée d'armes combinées, le général de division Ivan Popov, a affirmé dans des fuites audio que le ministre russe de la défense, Sergei Shoigu, l'avait renvoyé pour avoir fait part à des commandants supérieurs de ses doléances persistantes concernant les problèmes rencontrés sur la ligne de front de la région occidentale de Zaporijjia.

Le licenciement de Popov sur la question des pertes russes et les plaintes signalées concernant le manque de rotation des forces confirment l'évaluation de l'Institut pour l'étude de la guerre selon laquelle les défenses russes en Ukraine sont probablement fragiles.

Le centre de réflexion, basé aux Etats-Unis, note également que les blogueurs militaires russes ont exprimé des réactions diverses au licenciement de Popov, bien qu'aucun n'ait contesté les plaintes du général concernant les problèmes rencontrés par les forces russes sur le front.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'armée ukrainienne a perdu environ 20 % de son armement, selon le New York Times

La contre-offensive de Kiev "n’avance pas si vite", admet la présidence ukrainienne

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur