PUBLICITÉ

La contre-offensive de Kiev "n’avance pas si vite", admet la présidence ukrainienne

Un lance-roquettes multiples Grad de l'armée ukrainienne tire des roquettes sur des positions russes en première ligne près de Bakhmut, dans la région de Donetsk, en Ukraine
Un lance-roquettes multiples Grad de l'armée ukrainienne tire des roquettes sur des positions russes en première ligne près de Bakhmut, dans la région de Donetsk, en Ukraine Tous droits réservés Roman Chop/AP
Tous droits réservés Roman Chop/AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La contre-offensive ukrainienne "n’avance pas si vite", a admis vendredi Andriy Yermak, chef de cabinet du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, qui s’adressait à un groupe de journalistes.

PUBLICITÉ

Les troupes ukrainiennes ont avancé de 1700 mètres en une semaine dans la région de Melitopol. Sur place, l'état major admet que la contre-offensive "n'avance pas aussi vite" que prévu, et que la défense russe est efficace et résistante.

Une situation qui pourrait mettre en danger l'avantage ukrainien sur le front... Peu après le sommet de l'OTAN, qui s'est tenu à Vilnius en début de semaine, Washington a décidé de livrer des armes à sous-munitions à Kyiv.

"Nous devons tous comprendre très clairement, et aussi clairement que possible, que les forces russes sur nos terres du Sud et de l'Est investissent tout ce qu'elles peuvent pour arrêter nos guerriers. Et chaque mètre reconquis, chaque succès de chacune de nos brigades de combat mérite de la gratitude" a déclaré le Président ukrainien Volodymyr Zelensky.

De l'autre côté de la frontière, en Biélorussie, la télévision d'état a diffusé une vidéo de l'arrivée tant attendue des premiers mercenaires du groupe paramilitaire Wagner sur le territoire. Tous seraient désormais installés dans des camps militaires dans le centre pays, et partageraient leur expériences de combat avec l'armée biélorusse.

Selon le Pentagone, Wagner ne particeperait plus activement aux combats en Ukraine... Mais de nombreux mercenaires seraient toujours présents dans les régions occupées par la Russie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La contre-offensive ukrainienne : Kyiv revendique une progression, Moscou évoque un échec

La légion d'honneur pour Arman Soldin, journaliste de l'Agence France-Presse tué en Ukraine

La frappe à Kharkiv fait 16 morts, Zelensky évoque la concentration de troupes russes