PUBLICITÉ

Grèce : le "panorama s'améliore" sur le front des feux

Des pompiers luttent contre les flammes en Grèce
Des pompiers luttent contre les flammes en Grèce Tous droits réservés Tatiana Bolari/Eurokinissi
Tous droits réservés Tatiana Bolari/Eurokinissi
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le "panorama s'améliore" sur le front des incendies de forêt qui brûlent depuis plus d'une semaine sur les îles touristiques grecques de Rhodes, de Corfou et d'Eubée ainsi que dans le centre du pays, estiment vendredi les pompiers tout en restant "vigilants".

PUBLICITÉ

"Pour l'instant on n'a pas de foyer actif, le panorama s'améliore, mais on reste sur le pied de guerre pour circonscrire les feux en cours", a indiqué une porte-parole du bureau de presse des sapeurs-pompiers en Grèce.

Explosion dans un entrepôt de munitions

L'incendie déclaré près de Volos, dans le centre-est de la Grèce, mercredi a gagné jeudi une caserne de l'armée de l'air à Nea Anghialos, à une vingtaine de kilomètres de Volos, provoquant des explosions successives dans un entrepôt de munitions.

Plus de 130 personnes ont dû être évacuées jeudi soir par bateau, du port proche de Nea Anghialos, selon les gardes-côtes.

Le feu dans la caserne est actuellement circonscrit et les habitants de Nea Aghialos ont commencé à rentrer chez eux pour évaluer des dégâts de leurs habitations et magasins, dont des vitres ont volé en éclats en raison de la puissance des explosions, selon des médias locaux.

A Rhodes, la lutte contre les flammes continue

A Rhodes, en mer Egée (sud-est), les pompiers épaulés par des bombardiers d'eau tentent toujours de circonscrire le feu, qui brûle depuis plus d'une semaine dans le sud et l'est de cette île.

Dans le nord de l'île de Corfou, en mer Ionienne (nord-ouest), des évacuations avaient également eu lieu au début de la semaine après un violent feu déclaré le week-end dernier, alors que la canicule frappait le pays depuis plusieurs jours.

Parmi les pays de la Méditerranée aux prises avec la canicule et les incendies, la Grèce a été en proie à une vague de chaleur qui a duré plus de dix jours, la plus longue enregistrée au cours d'un mois de juillet ces dernières décennies en Grèce, selon des experts.

Jusqu'à présent les feux ont causé quatre morts tandis que près de 50.000 hectares de forêt et de végétation sont partis en flammes, selon des estimations de l'Observatoire d'Athènes.

Le mercure, qui avait grimpé jusqu'à 45°C le week-end dernier, avec des pointes localement de 46°C, a commencé à baisser depuis jeudi, les températures ne vont pas dépasser les 37°C vendredi, selon la météo nationale EMY, qui prévoit toutefois des vents forts jusqu'à 60km/h.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Incendies dans les pays méditerranéens : les pompiers à pied d'oeuvre en Grèce

Des touristes évacués de Sicile à cause des incendies, l'aéroport de Palerme temporairement fermé

Grèce : les habitants de Mati veulent obtenir justice, six ans après l'incendie meurtrier