EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Portugal : coup d'envoi des JMJ avant l'arrivée du pape à Lisbonne

Réplique de la statue de Notre-Dame de Fatima, du sanctuaire marial, arrivée par bateau à Lisbonne pour les JMJ, lundi 31 juillet 2023.
Réplique de la statue de Notre-Dame de Fatima, du sanctuaire marial, arrivée par bateau à Lisbonne pour les JMJ, lundi 31 juillet 2023. Tous droits réservés Armando Franca/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Armando Franca/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Plus grand rendez-vous catholique international, les Journées mondiales de la jeunesse s'ouvrent officiellement à Lisbonne mardi.

PUBLICITÉ

Les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) s'ouvrent officiellement à Lisbonne mardi, veille de l'arrivée du pape François, malgré ses 86 ans et sa santé fragile, et devraient rassembler plus d'un million de croyants en fin de semaine.

Souverain pontife argentin, Jorge Bergoglio n'est attendu dans la capitale portugaise que mercredi, et c'est donc le cardinal-patriarche de Lisbonne qui présidera en début de soirée la messe d'ouverture de ces JMJ, au sommet d'une colline surplombant le centre-ville et l'estuaire du Tage.

Les autorités locales prévoient une affluence de quelque 300 000 croyants pour ce premier temps fort, et environ un million de pèlerins pour la messe finale que doit célébrer le pape dimanche, sur le site d'une ancienne décharge situé dans la proche banlieue.

Le programme de son 42e voyage à l'étranger depuis son élection en 2013 apparaît particulièrement chargé, avec une dizaine de discours et une vingtaine de rendez-vous, seulement deux mois après une opération à l'abdomen suivie de dix jours d'hospitalisation.

"Le Portugal commence à accueillir aujourd'hui le plus grand événement international que le pays ait jamais organisé, et qui nous amènera des jeunes du monde entier", s'est félicité lundi le Premier ministre Antonio Costa.

"Moment spécial"

Cette visite papale de cinq jours mobilisera 16 000 membres des forces de l'ordre et des secours, provoquant la clôture de plusieurs routes et stations de métro, ainsi que le rétablissement des contrôles aux frontières avec l'Espagne.

"C'est un événement unique par son échelle", a commenté pour sa part le cardinal-patriarche de Lisbonne et plus haut prélat de l'Eglise portugaise, Manuel Clemente, en rappelant que le nombre de pèlerins attendus représente un dixième de la population portugaise de 10 millions d'habitants.

Dans les rues de Lisbonne, des volontaires reconnaissables à leur tenue jaune sont postés devant les principales églises de la ville pour accueillir les premiers groupes de pèlerins. "J'ai participé aux JMJ de Cracovie et du Panama, alors j'avais envie de participer cette fois en tant que volontaire", témoigne à l'AFP Anabela Medeiros, 56 ans.

"C'est un moment spécial qu'il faut avoir vécu au moins une fois dans sa vie", estime Samuel Navarro, étudiant espagnol de 19 ans. "Je suis impatiente de voir des gens du monde entier célébrer la foi et de voir à quel point l'Église est vivante", confie pour sa part Paige Lipetska, une Américaine de 26 ans.

Violences sexuelles

Dès son arrivée mercredi, le pape s'exprimera devant les autorités et le clergé du pays. Jeudi et vendredi, il rencontrera des jeunes de différents groupes ainsi que des bénévoles.

Samedi, il se rendra au célèbre sanctuaire marial de Fatima (centre) et participera à une grande veillée dans un parc de la proche banlieue de Lisbonne, avant d'y célébrer la messe finale le lendemain.

Le Vatican ne l'a pas officiellement confirmé mais, selon la Conférence épiscopale portugaise, le pape doit également rencontrer en privé des victimes d'agressions sexuelles sur mineurs commises par des membres du clergé, six mois après la publication d'un rapport choc par une commission d'experts indépendants.

D'après l'enquête menée à la demande par la hiérarchie catholique portugaise, au moins 4 815 mineurs ont été victimes de violences sexuelles au sein de l'Eglise depuis 1950.

Aucun détail de la rencontre avec les victimes portugaises n'a été dévoilé. "Je sais qu'elle aura lieu et qu'elle sera divulguée, mais moi-même je ne sais pas où elle se tiendra ni avec combien de personnes", a déclaré Mgr Clemente.

"De la part de l'Eglise portugaise, l'engagement est total pour régler cette question", a-t-il souligné lundi en conférence de presse.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vatican : le pape retrouve les pèlerins à Saint-Pierre après son opération

No Comment : Lisbonne illuminée lance la saison de Noël

Eclaboussé par une affaire de corruption, le Premier ministre portugais présente sa démission