Les douaniers de Rotterdam battent le record néerlandais de saisie de cocaïne

Les autorités douanières néerlandaises ont déclaré avoir intercepté une cargaison de plus de 8 000 kilogrammes de cocaïne.
Les autorités douanières néerlandaises ont déclaré avoir intercepté une cargaison de plus de 8 000 kilogrammes de cocaïne. Tous droits réservés Openbaar Ministerie, Netherlands Public Prosecution Service via AP
Tous droits réservés Openbaar Ministerie, Netherlands Public Prosecution Service via AP
Par AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Les procureurs affirment que la drogue était cachée dans un conteneur de bananes en provenance de l'Équateur.

PUBLICITÉ

Les autorités douanières de Rotterdam ont confisqué plus de 8 000 kilos de cocaïne, ce qui constitue la plus importante saisie de cette drogue aux Pays-Bas, selon les procureurs.

La valeur marchande de la drogue est estimée à 600 millions d'euros, a déclaré le ministère public de Rotterdam dans un communiqué.

Aucune arrestation n'a encore eu lieu dans le cadre de l'enquête menée à la suite de cette découverte, qui a été tenue secrète en raison de l'enquête en cours.

Les procureurs ont déclaré que la drogue, qui a été détruite, avait été découverte le 13 juillet, cachée dans un conteneur de bananes en provenance de l'Équateur. Cette annonce est intervenue le lendemain du jour au cours duquel un candidat à la présidence, connu pour ses prises de position contre les cartels de la drogue et la corruption dans ce pays d'Amérique du Sud, a été mortellement blessé par balle lors d'un rassemblement politique.

Le commerce florissant de la drogue en Europe alimente également la violence et la corruption sur le continent, a déclaré l'agence de l'Union européenne chargée de surveiller les drogues et la toxicomanie dans son rapport annuel de juin.

Des quantités record de cocaïne sont saisies en Europe, avec 303 tonnes confisquées par les pays membres de l'Union européenne en 2021. Rotterdam et le port belge d'Anvers sont désormais les principales portes d'entrée de la cocaïne latino-américaine sur le continent.

L'expansion du marché de la cocaïne s'est accompagnée d'une augmentation de la violence et de la corruption dans l'UE, la concurrence féroce entre les trafiquants entraînant une hausse des homicides et des actes d'intimidation.

Parmi les victimes de ces dernières années aux Pays-Bas, figurent un avocat représentant un témoin dans le procès d'un gangster présumé et le journaliste judiciaire,  Peter R de Vries, qui était un confident du témoin.

Des menaces non spécifiées à l'encontre de l'héritière du trône néerlandais, la princesse Amalia, l'ont contrainte l'année dernière à abandonner son logement d'étudiante à Amsterdam et à poursuivre ses études depuis son domicile.

En Équateur, les trafiquants de drogue ont commencé à utiliser les ports côtiers du pays et ont déclenché une vague de violence sans précédent depuis des décennies, les gangs rivaux s'affrontant pour le contrôle.

Le mois dernier, le maire de la ville portuaire de Manta a été tué par balle. Le 26 juillet, le président Guillermo Lasso a déclaré l'état d'urgence dans deux provinces et dans le système pénitentiaire du pays pour tenter d'endiguer la violence.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Commission européenne veut plus de coopération policière pour lutter contre le trafic de drogue

Cocaïne : plus de 100 tonnes saisies en 2022 à Anvers, nouveau record

Nouveau gouvernement aux Pays-Bas : partis prenants connus, PM annoncé bientôt