PUBLICITÉ

Incendies meurtriers à Hawaï : entre recherche des victimes et aide aux survivants

Des membres d'une équipe de recherche et de sauvetage samedi 12 août 2023, à Lahaina.
Des membres d'une équipe de recherche et de sauvetage samedi 12 août 2023, à Lahaina. Tous droits réservés Rick Bowmer/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Rick Bowmer/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au moins 93 personnes sont mortes dans les incendies qui ont ravagé l'île de Maui, à Hawaï.

PUBLICITÉ

La vie revient lentement sur l'île de Maui... A Waikulu, proche de la ville de Lahaina réduite en cendres, secouristes et ONG s'organisent pour apporter toute l'aide nécessaire aux habitants évacués. Certains ont été autorisés par les autorités hawaïennes à retourner chez eux pour tenter de récupérer quelques effets personnels et constater les dégâts causés par les incendies.

"Nous avons tout perdu, mais Dieu merci, nous avons toujours l'une l'autre. Nous étions tous vivants et en sécurité. C'est comme si nous étions les seules choses que nous ayons maintenant parce que tout ce que nous avions dans le passé a disparu" constate Christie Gagala, une habitante de Lahaina.

Le bilan ne cesse de s'alourdir : les autorités ont confirmé 93 morts ce dimanche. Quelque 2 207 bâtiments, majoritairement résidentiels, ont été détruits. Le coût de la reconstruction est estimé plus de 5milliards de dollars.

Selon le gouverneur de Hawaï John Green, c'est la "pire catastrophe que l'archipel est connue".

Derrière le deuil et la tristesse, la colère commence à monter. De nombreuses personnes pointent du doigt le mauvais fonctionnement des alertes incendies. Une enquête a été ouverte.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Incendie mortel à Grasse, dans le sud-est de la France

"Nous sommes avec vous" : à Hawaï, Joe Biden tente de réconforter une communauté meurtrie

Hawaï : démission du chef de la gestion des crises de Maui