PUBLICITÉ

Incendie mortel à Grasse, dans le sud-est de la France

La façade noircie par les flammes témoigne de la violence du sinistre
La façade noircie par les flammes témoigne de la violence du sinistre Tous droits réservés Capture d'écran
Tous droits réservés Capture d'écran
Par Vincent Ménard avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Trois personnes sont mortes et sept autres ont été blessées dans l'incendie qui s'est déclaré tôt ce dimanche dans la ville de Grasse.

PUBLICITÉ

Deux personnes ont péri dans les flammes qui ont ravagé la cage d'escalier de cet immeuble ancien et une autre, qui s'était probablement défenestrée pour tenter d'échapper au feu, a été retrouvée inanimée par les pompiers devant le bâtiment.

Aucun élément sur l'identité de ces personnes n'a été communiqué.

Les secours ont également dénombré trois blessés graves, quatre blessés légers et onze personnes sont en revanche indemnes.

Les blessés ont été évacués sur différents centres hospitaliers du département, notamment à Grasse et Nice.

L'incendie s'est déclaré vers 3H00 du matin dans cet immeuble de cinq étages composé de logements privés et situé sur la place aux Aires, au coeur du centre historique de la cité des parfums, placette animée en été et appréciée des touristes pour ses restaurants, sa fontaine et ses ruelles piétonnes adjacentes.

Les causes du sinistre ne sont pas encore connues

"Le feu a surtout concerné la cage d'escalier", les appartements eux n'ont pas été complètement brûlés mais ont surtout été abimés par la fumée, a expliqué le commandant des opérations de secours Jean-Christophe Demarte.

Seul l'immeuble en question a été concerné, ceux mitoyens sont restés intacts.

Un cordon de sécurité a été mis en place autour de cet immeuble dont au moins trois étages, ceux du haut, sur les cinq ont été touchés par le feu.

Saisie, la police judiciaire avait également installé un barnum devant l'immeuble pour effectuer les premières constatations. Les corps des victimes ont également été évacués dans des fourgonnettes garées dans le périmètre de sécurité.

"L'enquête est en cours pour déterminer l'origine du sinistre", a expliqué le parquet de Grasse.

Des travaux de rénovation étaient prévus

Le maire de cette commune de la Côte d'Azur, Jérome Viaud (Les Républicains), a précisé que l'immeuble n'avait pas "de problème structurel" mais que des travaux de rénovation de la façade et des parties communes étaient "prévus en octobre".

"On a, dans le Vieux-Grasse, un certain nombre d'immeubles qui sont dégradés. Sur cet immeuble, il n'y avait pas de problème structurel", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

"Aujourd'hui, il est prématuré de dire quelle est l'origine de l'incendie, si c'est une origine criminelle ou accidentelle", selon lui.

Le centre de Grasse, ville connue pour ses parfumeries, connaît un fort taux de pauvreté, mais des opérations de rénovation y sont menées depuis des années. L'immeuble où s'est déclaré l'incendie avait, comme d'autres bâtiments du centre historique, été mis en demeure par la municipalité pour accélérer les travaux de rénovation.

A la suite de cet incendie, au moins onze personnes vont être relogées dans un hôtel de la ville : "L'immeuble va être fermé. Les personnes qui y habitaient ne pourront pas y accéder pendant un temps" car il faut "laisser l'enquête se faire", a indiqué le maire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Incendies meurtriers à Hawaï : entre recherche des victimes et aide aux survivants

Incendie mortel en Alsace : le gîte n'était pas passé en commission de sécurité ni déclaré

Canicule et incendies frappent le Portugal et l'Espagne