PUBLICITÉ

Référendum controversé du parti du pouvoir polonais

AFP
AFP Tous droits réservés WOJTEK RADWANSKI
Tous droits réservés WOJTEK RADWANSKI
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Parti au pouvoir en Pologne ajoute aux prochaines législatives le vote d'un référendum controversé, l'opposition dénonce une tentative de manipuler les élections.

PUBLICITÉ

En Pologne, le parti Droit et Justice a fait adopter par le Parlement l'organisation d'un référendum.

Le parti au pouvoir a fait adopter par le Parlement quatre questions qui seront soumises aux Polonais le jour des élections législatives, le 15 octobre prochain.

L'opposition annonce son intention de boycotter le referendum.

La Plateforme civique de Donald Tusk dénonce une tentative de "manipulation" des élections législatives.

Marek Ast, membre du parti Droit et Justice : "Je suis très surpris que la Plateforme civique, qui porte également le nom de civique, appelle au boycott. Donald Tusk lui-même annule ce référendum avant qu'il ne soit approuvé par la Diète. Cela signifie qu'ils ont très peur des réponses à ces questions".

Le référendum de Droit et Justice prévoit 4 questions.

Les Polonais souhaitent-ils "brader les actifs de l'Etat" (...) "à des entités étrangères".

Soutiennent-ils "une éventuelle hausse de l'âge de la retraite ?

Veulent-ils "supprimer la barrière à la frontière avec le Bélarus" ?

Et enfin, les Polonais sont-ils favorables à "l'admission de milliers d'immigrants illégaux du Moyen-Orient et d'Afrique, conformément au mécanisme de relocalisation forcée imposé par la bureaucratie européenne" ?

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pologne: le Bélarus fait peser la crainte de l’arrivée de clandestins

La Pologne : la sentinelle de la défense européenne ?

OTAN : démonstration de force à la frontière entre la Pologne et la Lituanie