EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

A l'Assemblée générale des Nations Unies, Volodymyr Zelensky plaide pour la fin du veto russe

Volodymyr Zelensky au Conseil de Sécurité de l'ONU
Volodymyr Zelensky au Conseil de Sécurité de l'ONU Tous droits réservés Mary Altaffer/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Mary Altaffer/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Volodymyr Zelensky a déclaré que le veto russe avait rendu l'ONU "inefficace". Selon lui, la fin de la guerre en Ukraine nécessite une changement de la Charte de l'organisation.

PUBLICITÉ

Volodymyr Zelensky a déclaré lors de la réunion spéciale du Conseil de sécurité de l'ONU que le veto russe avait rendu l'organisation "inefficace". Le président ukrainien, qui s'est adressé en personne à l'Assemblée générale des Nations Unies pour la première fois depuis le début de l'invasion russe de l'Ukraine, a également proposé une série de mesures à mettre en place, notamment le retrait complet des troupes russes, et la garantie que l'Ukraine exerce un contrôle effectif sur l’ensemble de ses frontières nationales. 

Mais pour y parvenir, la Charte des Nations Unies doit changer, selon lui : "l'Assemblée générale des Nations Unies devrait disposer d'un véritable pouvoir pour surmonter le veto. Ce sera la première étape nécessaire s'il est impossible d'arrêter la guerre, car tous les efforts se heurtent au veto de l'agresseur ou de ceux qui tolèrent l'agresseur."

Malgré les spéculations, aucune confrontation n'a eu lieu entre le ministre russe des Affaires étrangères et Volodymyr Zelensky... Mais Sergueï Lavrov a abordé directement la question du veto russe au Conseil de Sécurité : "l'approche de la Russie sur toutes les questions à l'ordre du jour reste ouverte, nous n'avons rien à cacher et il n'est pas difficile d'exprimer une fois de plus cette position. En outre, le droit de veto est un instrument tout à fait légitime, qui est stipulé dans la Charte pour empêcher l’adoption de décisions qui diviseraient l’organisation."

Bien que le secrétaire général de l'ONU ait rappelé que l'invasion de l'Ukraine constitue une violation flagrante de la charte des Nations Unies, plusieurs membres du Conseil, dont la Chine, ont tenté de faire pressions sur Volodymyr Zelensky pour entamer des négociations avec la Russie et mettre fin au conflit.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : le Canada annonce une aide de 452 millions d'euros à Kyiv

Ukraine : Joe Biden rassure Volodymyr Zelensky, le soutien de Washington va continuer

Conflit israélo-palestinien : les États-Unis ont mis leur veto à une résolution de l'ONU