EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La Pologne et l'Ukraine vont discuter au sujet des céréales ukrainiennes

Céréales ukrainiennes, 2022.
Céréales ukrainiennes, 2022. Tous droits réservés Nariman El-Mofty/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Nariman El-Mofty/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Par euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les ministres de l’Agriculture des deux pays doivent se rencontrer la semaine prochaine, alors que la Pologne maintient pour l’instant son embargo.

PUBLICITÉ

Après les tensions, place aux discussions entre Kyiv et Varsovie au sujet des céréales ukrainiennes. Les ministres de l’Agriculture des deux pays doivent se rencontrer la semaine prochaine, alors que la Pologne maintient pour l’instant son embargo.

A trois semaines des élections législatives polonaises, l’enjeu est de taille pour le parti conservateur au pouvoir, qui compte sur les voix des agriculteurs.

"Je tiens à dire avant tout que nous ne lèverons pas notre embargo tant que nous n'aurons pas trouvé une solution commune qui soit sûre et efficace afin que les intérêts des agriculteurs polonais soient sauvegardés, a déclaré Robert Telus, ministre polonais de l'Agriculture.Les céréales ukrainiennes ne doivent pas entrer pas sur le marché polonais. C'est la condition numéro un."

Confrontée à l’embargo de la Pologne mais aussi de la Slovaquie et de la Hongrie malgré la levée des restrictions de l’UE, l’Ukraine a porté plainte à l'Organisation mondiale du commerce. 

Arrivée à Istanbul du premier navire de blé ukrainien depuis la fin de l'accord international

Le premier navire de blé parti d'un port d'Ukraine depuis la fin de l'accord international en mer Noire est arrivé jeudi à Istanbul, selon le relevé en temps réel du site spécialisé Marine Traffic.

Selon Marine Traffic, le "Resilient Africa", un vraquier de 76 m de long battant pavillon de Palau et transportant trois mille tonnes de blé destinées à Israël, est arrivé "à l'ancre" dans le Bosphore peu avant 16h00 locales (13h00 GMT).

Il s'agit d'une première depuis la fin de l'accord le 17 juillet suite au retrait de la Russie.

Le cargo avait quitté le port de Tchornomorsk mardi, avait annoncé le ministre ukrainien des Infrastructures, Oleksandre Koubrakov.

Moscou a claqué mi-juillet la porte de l'accord signé en juillet 2022 à Istanbul permettant l'exportation sécurisée en mer Noire des produits agricoles ukrainiens, essentiels pour l'économie du pays et la sécurité alimentaire mondiale.

En réaction, l'Ukraine cherche à établir des corridors maritimes longeant les côtes des pays alliés jusqu'au Bosphore, défiant les menaces russes de couler les navires entrant et sortant de ports ukrainiens.

Un deuxième bateau, "Aroyat", se trouvait toujours jeudi dans le port de Tchornomorsk, en train d'être chargé de blé pour l'Egypte, selon le ministre.

L'accord international passé sous l'égide de la Turquie et de l'ONU et dénoncé par la Russie avait permis d'exporter par la mer Noire en un an presque 33 millions de tonnes de céréales et autres produits alimentaires ukrainiens.

Depuis son expiration, la Russie mène une campagne de bombardements visant les infrastructures portuaires et céréalières de l'Ukraine, afin, accuse Kiev, d'empêcher toute tentative d'exportations. Moscou affirme de son côté toucher des cibles militaires.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Ukraine lutte pour réparer ses centrales électriques endommagées

No Comment : l'hôpital pour enfants de Kyiv a rouvert partiellement

La Russie et la Chine mènent des exercices militaires conjoints