EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

L'Allemagne a interdit un groupuscule néonazi, des perquisitions sont menées

Des perquisitions ont été lancées dans tout le pays
Des perquisitions ont été lancées dans tout le pays Tous droits réservés Justin Brosch/(c) Justin Brosch
Tous droits réservés Justin Brosch/(c) Justin Brosch
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Allemagne a interdit le groupuscule "Artgemeinschaft", une association néonazie dont les membres sont visés par un coup de filet dans tout le pays, a annoncé mercredi la ministre de l'Intérieur.

PUBLICITÉ

Des perquisitions ont été lancées au petit matin dans vingt-six appartements de trente-neuf membres de cette organisation "raciste et antisémite", à travers douze régions d'Allemagne, précise un communiqué du ministère de l'Intérieur.

Cette association, selon les autorités allemande, tente "d'endoctriner des jeunes de façon répugnante".

En décrétant hors-la-loi l'Artgemeinschaft ("Communauté d'espèces humaines"), "nous interdisons une association sectaire profondément raciste et antisémite", a déclaré la ministre de l'Intérieur Nancy Faeser dans ce communiqué.

Cette interdiction intervient une semaine après celle d'un autre groupuscule de skinheads néonazis, le "Hammerskins Germany".

Cette nouvelle opération, préparée depuis un an, porte un "coup dur à l'extrémisme de droite et aux esprits pyromanes qui continuent de propager les idéaux du nazisme", a poursuivi la ministre.

Le groupuscule, constitué d'environ 150 membres, "tente de fabriquer de nouveaux ennemis à la Constitution à travers un endoctrinement répugnant des enfants et des jeunes" en recourant à une littérature de l'époque nazie à peine modifiée, selon Mme Faeser.

L'interdiction vise également des ramifications du l'Artgemeinschaft dont les membres sont notamment appelés à "choisir leur conjoint" au sein de "l'espèce humaine" d'Europe du Nord et centrale dans le but de transmettre le "matériel génétique correct", précise le communiqué.

Ces dernières années, des actes antisémites, résurgence du passé nazi de l'Allemagne, se multiplient dans tout le pays.

Il y a une semaine, des inconnus ont profané plus de 40 tombes juives dans le cimetière d'une ville de l'est du pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Hongrie : la demande d'assignation à résidence d'Ilaria Salis rejetée par la justice

Polémique : une ville allemande veut débaptiser sa crèche nommée "Anne Franck"

Allemagne : démantèlement d'un réseau de trafic de migrants syriens