EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Israël intensifie ses frappes sur Gaza avant l'opération terrestre

Des Israéliens devant les portraits des otages.
Des Israéliens devant les portraits des otages. Tous droits réservés Petros Giannakouris/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Petros Giannakouris/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A Tel Aviv, des habitants réclament un cessez-le-feu, et la libération des otages.

PUBLICITÉ

A Tel Aviv, des habitants se sont réunis devant le ministère de la Défense pour réclamer un cessez-le-feu, et la libération des quelques 200 otages, aux mains du Hamas depuis deux semaines.

Une médiation du Qatar a permis d'aboutir à la libération vendredi de deux Américaines.

Ils étaient 203 avant cette libération selon Israël, 250 selon le Hamas, dont une vingtaine d'enfants. 22 seraient morts dans les bombardements sur Gaza, déclare le mouvement islamiste.

Mais Israël a annoncé l'intensification de ses frappes sur la bande de Gaza en préparation d'une invasion terrestre : elles ont fait 55 morts et détruit 30 habitations dans la nuit. 

"Nous devons entrer dans les meilleures conditions tout en tenant compte de tout ce qui se passe dans notre salle de crise. Pour l'instant, nous créons les meilleures conditions pour la prochaine étape de la guerre, et pas en fonction de ce que disent les autres. Nous allons intensifier nos attaques. Nous minimiserons les dangers pour nos forces au cours des prochaines étapes de la guerre", a déclaré le porte-parole de Tsahal.

Samedi, le Hamas aurait proposé de libérer deux autres femmes. Le mouvement palestinien a déclaré ensuite que Israël avait décliné l'offre, la dénonçant comme de la propagande du Hamas. L'Etat hébreu a réaffirmé sa volonté de ramener les otages chez eux.

les Etats-Unis renforcent leurs moyens militaires dans la région pour y prévenir un embrasement généralisé, après les menaces de l'Iran et les frappes du Hezbollah depuis le Liban.

Plus de 1 400 personnes ont été tuées sur le territoire israélien par les hommes du Hamas depuis le 7 octobre.

Dans la bande de Gaza, près de 4 400 Palestiniens ont été tués dans les bombardements menés en représailles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Fausses alertes à la bombe : que faire si vous vous rendez en France en ce moment ?

La CIJ estime que la présence d'Israël dans les territoires palestiniens occupés est "illégale"

Nouvelle manifestation à Tel Aviv pour réclamer un accord sur la libération des otages